"The Walking Dead" saison 9 : la nouvelle patronne de la série promet "de grandes choses" pour ses héroïnes

DirectLCI
ZOOM – Après huit saisons, les producteurs de "The Walking Dead" ont décidé de confier les commandes de la série à une femme, Angela Kang, nouveau symbole de la révolution féministe en cours à Hollywood. Et elle compte bien faire briller ses comédiennes. Explications.

"The Walking Dead", c’est un peu sa deuxième maison. Depuis la saison 2, en 2011, Angela Kang a écrit ou co-signé une vingtaine d’épisodes de l’une des séries les plus populaires de la planète. Et pas n’importe lesquels. On lui doit notamment la mort de Dale durant la saison 2, la bluette entre Daryl et Beth puis le décès surprise de cette dernière au cours de la saison 4 ou encore la vraie-fausse disparition de Glenn dans la saison 6. 


Dans l’ombre des "showrunners" masculins, Frank Darabont, Glen Mazarra et Scott M. Gimple, elle s'est imposée au fil des années pour devenir l’architecte principale des saisons 7 et 8, marquées par une série de rebondissements chocs. Et ce ne sont pas les critiques, parfois acerbes, et les audiences à la baisse qui vont la décourager puisque les producteurs ont décidé de lui donner les rênes de la saison 9, dont le tournage s'apprête à débuter à Atlanta, en Géorgie.

Nous allons raconter de grandes histoires avec les femmes de la sérieAngela Kang, mercredi 20 juin à New York

Si Hollywood a encore du mal à confier ses blockbusters à des femmes, malgré le succès du récent "Wonder Woman" de Patty Jenkins – et avant le prochain "Star Trek 4" de S.J. Clarkson -,  l’univers des séries leur est bien plus favorable. En témoignent les succès de Shonda Rhimes, la créatrice de "Grey’s Anatomy" et "Murder", de Jenji Kohan ("Orange is the New Black", "Weeds"), de Lena Dunham ("Girl"), de Martin Noxon et Sarah Shapiro ("Unreal") ou encore de Phoebe Waller-Bridge, qui vient de faire sensation avec "Killing Eve", une fiction policière où flic et serial killer sont jouées par des femmes. 


Ce mercredi, Angela Kang s’exprimait pour la première fois depuis sa prise de fonction dans le cadre d’une conférence de presse organisée à New York par la chaîne AMC autour de ses talents féminins. Diplômée en arts de l’Université de Californie, cette fille d’immigrés sud-coréens se sait attendue au tournant, à l’heure des combats féministes. "Nous allons raconter de grandes histoires avec les femmes de la série", a expliqué la nouvelle patronne de "The Walking Dead". "Pour tous les gens qui se passionnent pour les personnages de Michonne, Maggie ou Carol – et ceux qui attendent ça en particulier – ils vont voir de grandes choses de la part de nos talents féminins."

Le challenge est encore plus grand que "The Walking Dead" s’apprête à perdre Andrew Lincoln, l’interprète de Rick Grimes depuis la saison 1. Mais surtout le personnage principal des comics de Robert Kirkman dont la série est inspirée. Un départ que Angela Kang n’a pas souhaité commenter. Mais dont elle aura la lourde tâche d'orchestrer dans les semaines à venir, le comédien Norman Reedus, alias Daryl Dixon, devenant la nouvelle star de la série. Elle a toutefois confirmé que la saison 9 débuterait plusieurs mois après les événements tragiques de la saison 8.


"Nous travaillons sur une saison qui aurait une atmosphère et une apparence complètement fraîches", a souligné Angela Kang. "Je suis vraiment concentrée sur les relations entre les personnages principaux de la série, celles qui durent depuis le plus longtemps." D’après les rumeurs, Angela Kang et ses équipes devraient également mettre en scène le départ de la comédienne Lauren Cohan, l’interprète de Maggie, qui a décroché le rôle principal de "Whiskey Cavalier", une nouvelle série policière  prochainement diffusée sur ABC.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter