VU DE TWITTER - "L'Amour est dans le pré": le baiser échangé entre Emilie et Sébastien vous a atterré

TÉLÉ
DirectLCI
REVUE DE TWEETS - La bataille n'aura duré que quelques heures entre Noura et Emilie, venues toutes deux dans le Limousin pour conquérir le cœur de Sébastien, un éleveur de brebis et de vaches. C'est finalement la seconde qui a remporté la victoire, couronnée par un long échange langoureux dans un tracteur. Un baiser que vous avez été nombreux à commenter sur les réseaux sociaux.

Entre Noura, une vendeuse de 28 ans venue d'Orléans, et Emilie, une jeune maman célibataire de 30 ans originaire du Var, les hostilités ont été lancées dès leur arrivée chez Sébastien pour ce nouvel épisode de "L'amour est dans le pré 2017". 


L'objet des convoitises de ce lundi soir : une chambre mitoyenne à celle de l'éleveur de brebis et de vaches allaitantes installé en Haute-Vienne. Et Emilie a très vite donné le ton en laissant peu de marge de manoeuvre à sa concurrente, qui a dû se rabattre... dans le grenier.

Le lendemain matin, le "match des kilomètres" s'invite au menu du petit-déjeuner. Quand Noura affirme ne mettre que 2h30 pour rejoindre la ferme de Sébastien, Emilie et ses 7 heures de trajet ne tiennent pas la distance. A première vue seulement.

Puis, le temps de la douche de la Varoise, Sébastien, 40 ans, et Noura en profitent pour prendre la poudre d'escampette sans prendre soin de la prévenir. Ni une, ni à deux, à son retour, Emilie lance de petits pics à Sébastien qui se confond en excuses. Ce qui n'a pas manqué de faire réagir la twittosphère. 

Un tour de quad avec Noura n'aura finalement pas réussi à faire pencher la balance en faveur de la jolie Orléanaise, au grand désarroi de certains internautes. Malgré son "mauvais caractère", le "coup de coeur du speed dating", comme le dit l'agriculteur, n'a fait qu'une bouchée de Sébastien quelques heures plus tard. Elle lui décrochera alors un long baiser dans son tracteur. 

Très vite informée, Noura décide de quitter l'aventure "L'amour est dans le pré", les larmes aux yeux, en souhaitant à l'éleveur d'être "heureux avec elle". "Elle a pris beaucoup de place. On a beau essayer d'exister. Dès que l'autre prend trop de place, c'est compliqué", conclut la jeune femme. Les prochains épisodes nous diront si Sébastien a fait le bon choix. Ou pas. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter