"Qu'est-ce que je sais vraiment ?" sur M6 - Stéphane Plaza : "Il n'y aura plus de bugs"

"Qu'est-ce que je sais vraiment ?" sur M6 - Stéphane Plaza : "Il n'y aura plus de bugs"

DirectLCI
INTERVIEW - Place au deuxième prime de "Qu'est-ce que je sais vraiment ?" sur M6. Jeudi 20 mars, à 20h50, Karine Le Marchand et Stéphane Plaza seront de retour aux commandes du quizz interactif de culture générale, qui a attiré 3,3 millions de téléspectateurs (14,9% de parts de marché) pour son premier numéro. Pour metronews, l'animateur, également spécialiste de l'immobilier sur la chaîne, revient sur sa participation à l'émission, ainsi que le bug de la semaine dernière et ses projets.

Qu'est-ce qui attend les téléspectateurs pour ce deuxième numéro ?
On repart à zéro avec 300 nouveaux étudiants et de nouvelles personnalités : André Manoukian, Sophie Thalmann, François Berleand et Luis Fernandez. Cette semaine, on joue pour une nouvelle association. Les deux meilleurs candidats se retrouveront en finale. C'est un jeu interactif, mais on peut également prendre du plaisir en regardant simplement l'émission, si on n'a pas de tablette, de smartphone, ou si on ne veut pas jouer avec un papier et un stylo.

La semaine dernière l'émission a été victime d'un bug. Le problème a-t-il été réglé ?
Puisque M6 a battu tous les records de connexions (500 000), elle a travaillé pendant toute une semaine pour que les gens soient encore plus nombreux à se connecter. On m'a certifié que normalement, il n'y aurait plus de bugs. Les téléspectateurs sont encore plus motivés pour jouer. Ça prouve que l'interactivité fonctionne bien. Le public joue vraiment en temps réel et on a l'impression d'être sur le plateau alors qu'on est chez soi, avec une bonne petite bière. En revanche, sur le plateau nous n'en avons pas !

Pourquoi avoir accepté de présenter le programme ?
Karine Le Marchand m'a demandé de participer à l'émission avec elle parce qu'on est ami dans la vie. Elle voulait aussi sortir un peu des codes. Elle savait que je pouvais être capable de tout. Karine Le Marchand a accepté ce jeu en imposant ma co-animation. On est très nature, on se sent bien. On est différent dans le travail, mais on est tous les deux très professionnels. On se complète donc très bien.

Combien y aura-t-il d'émissions au total ?
Il y aura quatre primes. On recevra bientôt Clara Morgane ou encore Cristina Cordula.

Les émissions étant enregistrées, avez-vous des anecdotes de tournage ?
La semaine dernière, Karine Le Marchand m'a confronté à des serpents et j'en ai très peur. Mais elle a une phobie titanesque des tarentules, alors j'en ai apporté pour l'émission. Elles étaient hyper dangereuses, je ne sais pas pourquoi ils m'ont donné ça ! Je peux vous dire qu'il n'y avait plus personne sur le plateau. Elle ne va pas faire la fière longtemps ! Il ne faut pas venir me chercher. Pendant les tournages, les étudiants ont chanté beaucoup de chansons paillardes. Bien évidemment, ça a été coupé. Dans un prochain prime, vous me verrez aussi entrer dans une tenue de danseur, très aphrodisiaque, avec une petite taille de mannequin. Je pense que ma carrière se termine bientôt ! J'ai voulu sortir le grand jeu pour séduire Clara Morgane. Même ma mère va me déshériter tellement je suis ridicule.

"Je pense qu'un jour je quitterai la télévision"

Vous jouez souvent les trublions à la télé. N'avez-vous pas peur d'être cantonné à ce rôle ?
Dans la vie, je suis un bon vivant. Dans ce jeu, comme dans Maison à vendre, j'ai quand même un rôle très pro et très sérieux. Après, je me permets des extras comme lors d'un dîner. Qui ne sort pas de blagues ? Je n'ai pas peur de ça. Les gens qui viennent dans mes agences savent que c'est très sérieux, sinon mes émissions ne marcheraient pas autant. Je suis loin d'être un amuseur public ! Je peux rire et être sérieux. La santé est la chose la plus importante dans la vie, il faut donc prendre du bon temps !

On vous voit dans de nombreuses émissions sur M6. Êtes-vous prêt à tout accepter ?
J'ai déjà refusé des émissions à M6. Parallèlement à la télé, je travaille toujours dans mon agence immobilière, je ne me sens donc pas obligé d'accepter un programme. Je ne fais que des émissions en relation avec les gens. J'aime le contact avec eux. Je refuserai complètement une téléréalité. J'ai demandé à participer à Pékin Express simplement pour me prouver que je pouvais être un grand sportif.

Quelle émission rêveriez-vous de faire ?
Je suis satisfait de mes émissions. A part Danse avec les stars, à laquelle j'aimerai participer, aucune émission ne me fait vraiment rêver. Je suis un bon danseur, mais de toute façon je suis sur M6.

Vous jouez actuellement au théâtre. Dans le futur, vous imaginez-vous davantage dans la peau d'un comédien ou d'un animateur ?
Je me vois comme un homme curieux, un épicurien et plutôt travaillant dans mes agences. Pas forcément à la télé ou en tant que comédien. Je pense qu'un jour je quitterai la télévision. Elle ne me manquera pas. Je ne dis pas que j'aimerai arrêter, mais si ça doit arriver, je préfère que ça soit mon choix. Je préférerais la quitter en étant en haut.

Plus d'articles

Sur le même sujet