Qui est Laura Laune, l’humoriste dont la blague sur la Shoah ne passe pas ?

TÉLÉ
DirectLCI
ZOOM - Une blague de l’humoriste Laura Laune, diffusée dans le JT de France 2, a provoqué la colère des téléspectateurs et des associations. Retour sur le parcours de la jeune femme, lauréate en décembre dernier de "La France a un incroyable talent" sur M6.

"Elles osent tout". Dans un sujet consacré au renouveau de l’humour féminin, le JT de 20H France 2 diffusait vendredi 19 janvier un extrait du spectacle de Laura Laune. "Quel est le point commun entre les juifs et les baskets ?", demande-t-elle. Silence dans la salle. Réponse de la jeune humoriste belge : "On en trouve plus en 39 qu’en 45". On entend quelques rires, et de faibles protestations, avant de la retrouver, dans sa loge.


"Je n’ai jamais la volonté d’être trash pour être trash en fait", explique-t-elle à l'équipe venue l'interroger. "J'écris des choses qui me font rire, je vois ce qui vient. Puis je teste devant les gens, je vois s'ils rient ou s'ils saignent des oreilles." Visiblement, ils ont été nombreux à "saigner des oreilles" puisque la blague en question va provoquer de vives réactions sur les réseaux sociaux. Et continuer à être commentée pendant plusieurs jours…

"Service public : d'un côté on vante l'audace de la blague d'une femme sur la Shoah et de l'autre on vire Tex pour une blague sur les femmes", écrit dimanche sur Twitter l’avocat Gilles-William Goldnadel.

Dimanche, le BNVCA (Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme) a annoncé son intention de saisir la ministre de la Culture et le CSA, estimant que "cette forme d’antisémitisme à la “Dieudonné” n’est ni de l’humour ni une quelconque forme de  liberté d’expression."


Ce lundi, c’est Cyril Hanouna qui s’est insurgé, consacrant dans TPMP un débat autour de la vanne de Laura Laune. "On a dépassé, les frontières de l'acceptable", lance son chroniqueur Gilles Verdez, en larmes. "Et moi je vous le dis, que ce soit en spectacle, en journal télévisé, on ne peut pas rire de la Shoah."

Si son exposition dans le JT de France 2 fait aujourd’hui polémique, la Belge Laura Laune n’est cependant pas une inconnue du public français. Sur le service public, on l'a aperçue en 2011 dans "On n’demande qu’à en rire", aux côtés de Philippe Peters avec lequel elle formait le duo Phil et Laura. Sur scène, elle assure la première partie de Jeff Panacloc et fait sensation avec son premier one-woman show, "Le Diable est une Gentille Petite Fille", co-écrit avec Jérémy Ferrari, autre grand spécialiste de l’humour (très) noir.

Si je sors une vanne et que les gens sont juste choqués, c'est trop tard mais il ne faut pas la refaireLaura Laune, en décembre 2017 dans "C à vous"

En décembre dernier, on la retrouve à la télévision sur le plateau de "La France a un incroyable talent" sur M6. Elle l’emporte en finale avec un sketch sur la fausse-mort de son père, guitare en bandoulière, singeant un précédent candidat qui avait prétendu être l’ami d’une victime du Bataclan. "Les médecins m'avaient dit qu'il en avait jusqu'à mercredi maximum", lance-t-elle au jury, hilare. Du coup, je m'étais dit 'Génial, je vais écrire une chanson ! Les gens vont voter pour moi."


"Je ne me prive pas au niveau des thèmes, au niveau des textes. Ma seule limite, c'est que ça fasse rire", explique-t-elle quelques jours plus tard sur le plateau de "C à vous" sur France 5 où l'équipe souligne que toutes ses dates sont archi-complètes. "Si je sors une vanne et que les gens sont juste choqués, c'est trop tard mais il ne faut pas la refaire." Prémonitoire ?

Lors de son passage sur M6, Laura Laune avait déjà divisé les internautes. Mais c’était sans commune mesure avec le scandale déclenché par l’extrait du sketch diffusé sur France 2. Et qu’elle joue actuellement sur la scène du Petit Palais des Glaces, à Paris, avant de partir en tournée dans toute la France

Contacté par nos confrères de Télé-Loisirs, Mathieu Clée, son manager, assure que la jeune femme n’a pas l’intention d’alimenter "une polémique qui n’a pas lieu d’être".  "C'est un extrait de son spectacle que France 2 a décidé de montrer, cela est de leur responsabilité éditoriale d'avoir choisi cet extrait en particulier", insiste-t-il. "Durant son spectacle, elle fait des blagues sur les catholiques, les musulmans, les juifs et personne ne sort choqué de la salle."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter