"Résistance" : TF1 rend hommage à la jeunesse militante

TÉLÉ
DirectLCI
MÉMOIRE – TF1 a décidé de marquer d'une pierre blanche le 70e anniversaire de la Libération de Paris. Lundi 19 mai, dès 20h55, la chaîne dévoilera sa nouvelle série événement, "Résistance". Pour la première fois, cette période de l'histoire sera abordée à travers le regard d'adolescents. Produit par Ilan Goldman ("La Rafle") et écrit par Dan Franck, le programme mettra en avant le combat d'une jeunesse morte pour la France pendant la Seconde Guerre Mondiale. Un hommage, dont le scénariste dévoile les dessous à metronews.

Un auteur spécialiste du sujet
Qui mieux que Dan Franck pouvait prendre les commandes de Résistance. L'écrivain a en effet beaucoup étudié le sujet puisqu'il a notamment participé à Jean Moulin, un téléfilm d'Yves Boisset avec Charles Berling. Il compte également dans ses œuvres Les Aventures de Boro, reporter photographe, une série de romans écrit en collaboration avec Jean Vautrin. ''J'ai été amené à rencontrer de grands résistants tels que Jean Frydman et Ravanel avant sa mort'', révèle le scénariste, dont le grand-père était également résistant et dont il a gardé tous les papiers de guerre. Un travail de documentation a cependant été nécessaire pour la série, notamment en collaboration avec l'AERI, une organisation d'anciens résistants.

Un angle innovant
Si la résistance française a été un sujet maintes fois traité à la télévision ou au cinéma, la série historique de TF1 n'a rien à voir avec ses prédécesseurs. Ilan Goldman, producteur du programme, a choisi de raconter cette période sous un angle innovant, celui de la jeunesse. ''L'idée était donc de raconter l'engagement des jeunes, mais de ne pas faire de politique. On ne parle pas de Jean Moulin, ou du rapport entre les Gaullistes et les Communistes. Ce n'est pas le sujet, mais plutôt les actes'', explique Dan Franck, qui s'est davantage intéressé à la psychologie des jeunes résistants. ''Ce qui m'intéressait était de savoir ce qu'il se passait dans la tête de ces gosses, qui ont 17 ans. Dans des camps de scouts, on leur apprenait à lancer des grenades en utilisant des cailloux, ou à tirer, en s'entraînant avec des branches d'arbre. Comment font-ils quand, dix jours plus tard, ils se sont retrouvés avec des véritables armes pour abattre des Allemands ?'', s'est-il interrogé durant la conception des six épisodes.

Entre fiction et réalité
Résistance a beau reposer sur des faits historiques, la série s'est tout même octroyé certaines libertés dans le scénario. Quelques personnages ont notamment été inventés pour les besoins de la fiction. ''Toutes les histoires racontées sont vraies, assure Dan Franck. Le personnage principal, Lili (Pauline Burlet), est une invention sans en être une. Elle emprunte à d'autres. Il existait beaucoup de jeunes filles comme elle''. Que les téléspectateurs se rassurent, le scénariste a également puisé son inspiration dans des personnalités bien réelles : ''Le Gosse (César Domboy) ou Jeannot (Tom Hudson) ont existé. Ce dernier est en fait Jean Frydman, qui fut plus tard l'un des fondateurs d'Europe 1''. L'écrivain avoue tout de même leur avoir ''parfois attribué des actions qui n'étaient pas les leurs'', mais qui ont bel et bien eu lieu.

Un jeune casting prometteur
Outre la présence de grandes figures du cinéma telles que Richard Berry (le père de Lili), Fanny Ardant (la comtesse) et Isabelle Nanty (Paulette, la tenancière d'une maison close), la série est surtout portée par une nouvelle génération d'acteurs très prometteurs. Le rôle principal, Lili, est porté par Pauline Burlet. La Belge, âgée d'à peine 18 ans, a été révélée dans La Môme, où elle interprétait Edith Piaf plus jeune, ou encore Le Passé d'Asghar Farhadi. César Domboy, lui, a fait ses armes dans la série Borgia et dans le film La princesse de Montpensier . Autre nom à retenir : Tom Hudson, qui a notamment reçu le prix du jeune espoir masculin au dernier festival de La Rochelle pour Délit de fuite . Le public est cependant prévenu : Résistance est une fiction où de nombreux personnages viennent à mourir. Un acte de courage encore et toujours salué 70 ans plus tard.

Découvrez les premières minutes de Résistance

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter