Robin Wright : "Dans House of Cards, les personnages prédominent sur tout"

Robin Wright : "Dans House of Cards, les personnages prédominent sur tout"

RENCONTRE – La comédienne américain Robin Wright retrouve le rôle de Claire Underwood dans la deuxième saison de "House of Cards", la brillante série politique de Beau Willimon, dont la diffusion française débute jeudi soir sur Canal +.

Interpréter l’impitoyable Claire Underwood dans la télé série House of Cards est une tâche à la fois "exigeante et pleine de surprises", savoure Robin Wright. L’actrice, qui a remporté un Golden Globe pour sa performance dans le thriller politique le plus hot du moment, reprend du service aux côtés de Kevin Spacey, alias Francis Underwood, dans la saison 2 de la série préférée de Barack Obama, diffusée à partir de jeudi soir sur Canal +. Et déjà entièrement disponible aux Etats-Unis sur la plateforme Netflix .

"Claire neutralise régulièrement les adversaires qui se dressent sur la route de son époux et la sienne avec une détermination inébranlable, tout ça au nom de l’insatiable quête de pouvoir du couple à Washington", note la comédienne. "Est-ce que je l'aime ? Disons que j'aime la détester. On pourrait dire qu'elle est diabolique, mais je pense surtout qu'elle fait son travail. S’il y a un obstacle ou une barrière devant elle... eh bien il faut l’enlever. C’est très simple."

Un bonheur pour les comédiens

Au début de la saison 2, Claire et Francis viennent de rentrer chez eux lorsqu’ils tombent sur leur confident, Doug Stamper (Michael Kelly), qui les attend pour leur donner des nouvelles urgentes. La journaliste Zoe Barnes (Kate Mara) serait en effet proche de découvrir la vérité au sujet du défunt membre du Congrès Peter Russo (Corey Stoll). Doug assure à Francis que "l’arme du crime", l’escort girl Rachel Posner (Rachel Brosnahan), est sous contrôle. En retour, Francis promet de s’occuper de Zoe... Pendant ce temps, Claire risque de faire l’objet d’une poursuite pour licenciement abusif de la part de Gillian Cole (Sandrine Holt), enceinte et en colère.

Pour Robin Wright, le créateur de la série, Beau Willimon, a encore fait des merveilles. Et offert un écrin idéal pour ses brillants comédiens. "House of Cards est une série où les personnages sont prédominants sur tout le reste", dit-elle, enthousiaste. "Dans le cas de Claire, Beau explore toutes les hypothèses, tous les dilemmes qui la constituent. Pourquoi Claire fait-elle ceci, comment va-t-elle s'en sortir avec cela... Quel avantage en retire-t-elle ? Toutes ces questions, Beau se les est posées avant nous et ça rend nos discussions passionnantes".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : la fleur faite aux non-vaccinés

Covid-19 : 525.527 cas positifs en 24 heures, nouveau record de contaminations en France

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 20 janvier

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 400.000 nouveaux cas en 24 heures

États-Unis : un homme retrouvé mort entouré de plus d'une centaine de serpents

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.