Séries télé : pourquoi il fait bon spoiler

TÉLÉ
DirectLCI
DECRYPTAGE – C'est l'un des effets secondaires du boom des séries télé. Après chaque épisode de "Game of Thrones", "Walking Dead" et autre "Homeland", les résumés et commentaires se multiplient sur le net. Au risque de révéler des infos majeures aux retardataires. Un phénomène incontournable, qui a ses détracteurs et ses promoteurs. Explications.

Pour faire monter le buzz
Chaque semaine, dans la presse américaine, scénaristes, réalisateurs et comédiens des meilleures séries du moment répondent aux questions des journalistes sur la saison en cours. L'occasion de décrypter l'évolution de l'intrigue et des personnages... mais aussi de distiller quelques indices autour des épisodes à venir. La chaîne AMC va encore plus loin avec The Walking Dead qui dispose de sa propre émission, The Talking Dead, une sorte de "On refait le match", diffusée après chaque épisode, et à laquelle participent les acteurs principaux. Officiellement, tout ce petit monde ne lâche rien, ou presque, qui pourrait gâcher le plaisir des téléspectateurs. Mais sur certains sites, des fans bien informés révèlent des pans entiers du scénario. Certains semblent même savoir à l'avance qui va mourir ou survivre. Bizarre... Une manière vicieuse de contraindre les téléspectateurs à se "mettre à jour" ?

Pour booster la VOD et les ventes de DVD
C'est une conséquence du point précédent. Le spoil étant partout, les chaînes de télé ont accéléré la multi-diffusion des épisodes afin que les fans ne prennent pas le risque de tomber sur un résumé trop explicite en tapant le nom de leur série préférée dans un moteur de recherche. Aux Etats-Unis, la saison 4 de Game of Thrones qui vient de s'achever a été suivie par 7,1 millions de téléspectateurs en première diffusion sur HBO ... un score multiplié par deux, et plus, avec les rediffusions et la location en VOD. Pour se mettre à jour rapidement, il y a aussi la solution DVD. Une année entière s'écoulant entre deux saisons, les retardataires peuvent rattraper les précédentes dans les meilleures conditions, plutôt que sur un mauvais site de streaming...

Pour entretenir les communautés
Qui dit série addictive, dit fans passionnés. Au point que les plus accros n'hésitent pas à débattre, pendant des heures, sur le moindre détail du décor d'une scène à priori anodine dans l'épisode 24 de la saison 12 du 3e spin-off de leur show préféré. Et lorsqu'on aime, on regarde les épisodes le plus vite possible, pour pouvoir en discuter avec d'autres amoureux. En retard de deux épisodes de Game of Thrones ? Vous pouvez dire au revoir à vos amis le temps de vous mettre à jour. Vous surprenez deux collègues en train de disserter sur la fin de la saison 3 de Homeland ? Prenez illico une RTT, ou deux, le temps de la regarder... et de vous en remettre.

Pour énerver les haters
Spoiler, c'est s'attirer une foule de commentaires pas toujours très agréables, alors qu'on pensait ouvrir une discussion sympathique avec d'autres fans de série. A metronews, depuis que nous décryptons les épisodes de Homeland, The Walking Dead ou encore Game of Thrones, les haters nous ont traités de "salauds", d'"idiots", de "neuneus", voire de "dangereux criminels", allant jusqu'à questionner notre éthique journalistique. Devant tant d'amabilités, mieux vaut rester stoïque... On a toutefois envie de leur poser la question : à partir de quand peut-on écrire, tweeter et même parler d'un épisode d'une série ? Une semaine ? Un mois ? Un an ? Jamais peut-être ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter