Sexe, politique et high tech... la série "Black Mirror" va renaître sur Netflix

Sexe, politique et high tech... la série "Black Mirror" va renaître sur Netflix

TRANSFERT – Passionnante série d'anticipation, lancée en 2011 sur Channel 4 Outre-Manche, "Black Mirror" s'apprête à vivre de nouvelles aventures cauchemardesques sur Netflix. Explications.

C'est l'histoire d'une série culte. Imaginée par le journaliste et scénariste anglais Charlie Brooker, Black Mirror a fait son apparition sur Channel 4 fin 2011, suscitant aussitôt un buzz incroyable auprès des amateurs de science-fiction réaliste et intelligente. La première saison, de trois épisodes seulement, offrait à travers trois intrigues toutes différentes une vision aussi sombre que corrosive de notre future proche.

Dans le premier épisode, "The National Anthem", un terroriste menaçait d'exécuter une princesse si le Premier ministre refusait... de sodomiser un porc en direct. Charmant ! Le troisième, "The Entire History of You", voyait un jeune couple se déchirer à cause d'un implant, glissé derrière l'oreille, qui permet à chacun d'enregistrer le moindre de ses faits et gestes. Séduit, Robert Downey Jr. en a acheté les droits en vue d'une adaptation ciné qui tarde à venir.

7 épisodes seulement jusqu'ici

Politique, sexe, technologie... Ce cocktail savoureux allait engendrer la commande d'une deuxième saison, elle aussi de trois épisodes, diffusée en 2013 chez nos voisins anglais. Ici, c'est France 4 qui les a finalement proposé à ses téléspectateurs, en mai 2014. Et puis, et puis... Exigeant, voire un brin diva, le brillant Brooker prendra son temps pour écrire la suite.

Ce sera finalement un épisode spécial, diffusé Outre-Manche le jour de Noël l'an dernier, et intitulé fort justement... "White Christmas". Jon Hamm, le Don Drapper de la série américaine Mad Men tenait l'un des rôles principaux, celui de Matt, coach en séduction via un lecteur implanté dans la rétine de ses utilisateurs. Il avait été suivi par plus de 2 millions de téléspectateurs.

Avec plein de stars à la clé ?

Depuis, peu de nouvelles. Son créateur était-il à cours d'idées géniales ? C'est tout le contraire ! La presse anglaise révèle que Charlie Brooker et sa société de production sont en négociations avancées avec Netflix, qui souhaite en faire l'une de ses nouvelles créations récurrentes, Channel 4 conservant les droits de diffusion télé en Grande-Bretagne.

Aux Etats-Unis, les 7 premiers épisodes ont été diffusés sur la plateforme, enregistrant un franc succès auprès de ses abonnés. Avec plus de 65 millions de spectateurs potentiels à travers le monde, Black Mirror reviendrait donc par la grande porte. Dans le sillage de Jon Hamm, ses nouveaux épisodes pourraient attirer une poignée de stars internationales. To be continued...

A LIRE AUSSI
>>
Sense8 : et si les Wachowski venaient de signer leur chef d'oeuvre ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

"Nos aînés ont raison" : nouvelle tribune de militaires sur le risque d'une "guerre civile" en France

Le "champignon noir" : que sait-on de cette infection qui touche les yeux de patients guéris du Covid en Inde ?

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Elle a tué son mari qui la tyrannisait : l'interview poignante de Valérie Bacot dans "Sept à Huit"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.