Shawn Ashmore : "The Following donne envie de vérifier que la porte est bien fermée"

Shawn Ashmore : "The Following donne envie de vérifier que la porte est bien fermée"

DirectLCI
INTERVIEW - C'est l'un des rares survivants de la première saison. Dans "The Following", saison 2, Shawn Ashmore retrouve le rôle de l'agent Mike Weston, le partenaire du héros, Ryan Hardy (Kevin Bacon). Ensemble, ils vont affronter une nouvelle horde de serial killers, fans de Joe Carroll (James Purefoy) et ses crimes. L'occasion de livrer le comédien à un questionnaire 100% frissons.

Qu'avez-vous aimé dans le scénario de The Following lorsqu'on vous l'a proposé ? Et êtes-vous fan de films d'horreur ?
Je suis un grand fan d'horreur, de cinéma de genre en général. Les meilleurs films d'horreur, à mon sens, sont ceux qui créent des personnages forts pendant la première heure, puis vous collent le grand frisson dans la deuxième partie. C'est ce que j'ai retrouvé avec The Following. Je me suis dit que c'est une série que j'aimerais regarder en tant que téléspectateurs, et dont j'aimerais faire partie en tant que comédien.

Au début de la première saison, je ne pouvais pas m'empêcher de me dire que votre personnage allait finir par rejoindre la secte de Joe Carroll. Je le trouvais....
Flippant ? C'est drôle parce que lorsqu'on a tourné la série, ça n'a jamais été évoqué. Puis dès qu'on a commencé la promo, les gens ont commencé à me dire "Weston est vraiment un mec flippant". Ca m'a soufflé. Parce que je n'ai pas essayé de le jouer comme ça. D'après moi, c'est la conséquence du pilote. Kevin Williamson, le créateur de la série, a réussi à planter dans la tête des spectateurs l'idée que n'importe qui pourrait rejoindre la secte. Y compris le type le plus charmant en apparence.

Avec The Following, American Horror Story, Hannibal ou encore Bates Motel, l'horreur a la cote dans les séries actuelles. D'où vient cette mode d'après vous ?
Il y a un public pour les films d'horreur, donc il y avait certainement un public pour des séries, surtout si elles sont bien faites. Je ne connais aucun autre type de divertissement qui vous embarque physiquement, vous stimule autant que l'horreur. Au point de se retrouver pétrifié devant votre écran de télé, avec de gros frissons qui vous parcourent la colonne vertébrale ! (rires). The Following, c'est le genre de série qui vous donne envie de vérifier que la porte est bien fermée, à la fin de chaque épisode. Vous voyez ce que je veux dire ?

"Après avoir tourné le pilote, j'ai fait installer un système de sécurité hyper perfectionné chez moi"

En tant qu'acteur, ressentez-vous la même chose lorsque vous rentrez chez vous après un tournage ?
Pas sur The Following, non. Ce qui m'effraie vraiment, c'est le surnaturel, les fantômes, la possession. Bien sûr l'idée que quelqu'un entre par effraction dans ma maison pour m'assassiner me terrifie. Mais j'ai l'impression que je serais capable de me défendre. Du moins jusqu'à un certain point. Je me rappelle qu'après avoir tourné le pilote de The Following, j'ai fait installer un système de sécurité hyper perfectionné chez moi. A force de faire toutes ses recherches sur les serial killers... Donc en fait oui. La série a eu un impact sur moi.

Avez-vous un serial killer préféré ?
Je ne dirais pas un préféré. Mais j'ai regardé des tonnes de documentaires sur Youtube. Celui qui m'a le plus filé la chaire de poule, c'est Jeffrey Dahmer. Il était tellement diabolique. Mais ils le sont tous. Lorsque vous commettez ce genre de crimes... Je ne sais pas, mais lorsqu'on est capable de certains truc... Le diable y est forcément pour quelque chose.

Pour vous Joe Carroll (le méchant de The Following) est-il un serial killer crédible ?

Certaines personnes critiquent le personnages, disent qu'il est bien trop charmant, blablabla. Mais les serial killers les plus efficaces sont aussi les plus séduisants. Ce sont des caméléons : on ne les voit jamais arriver. Franchement, si vous croisez un type hystérique qui hurle au loup dans la rue, vous changez de trottoir... Et il se fera arrêter tôt ou tard. Ce qui nous fascine avec les grands serial killers, c'est qu'ils paraissent tout à fait normaux.

The Following, saison 1, chaque mardi soir à 23h30 sur TF1 & l a saison 2 chaque lundi sur MYTF1VOD à J+1 de la diffusion US

Plus d'articles