Sondage : l'arrêt de la pub sur la télé publique n'a rien changé

TÉLÉ
ENQUÊTE – Télérama publie, dans son édition en kiosque mercredi, un sondage sur les Français et la télévision publique qui n'est, pour une large majorité, ni ''innovante'' ni ''originale''.

A l'occasion de la 28e édition du Festival international des programmes audiovisuels qui s'ouvre ce mardi à Biarritz, Télérama publie, dans son édition mise en kiosque demain, un sondage sur "Les Français et la télévision publique". Selon les résultats de cette enquête, réalisée par Harris Interactif, les Français sont 68% à estimer qu'il existe bien une différence entre chaîne publique et chaîne privée. Mais si 38% mettent en avant une différence au niveau des programmes, pour 26% cela se situe davantage au niveau du volume de publicité et pour 22% cela est simplement lié au financement des chaînes.

Il y a dix ans, la perception de la différence se faisait beaucoup plus nettement au niveau des programmes, note l'hebdomadaire. Au niveau du contenu justement, si 60% des sondés estiment que les chaînes publiques sont ''de qualité'', ils sont aussi une majorité à déclarer qu'elles ne sont ni ''innovantes'' (67%) ni ''originales'' (60%) et encore moins ''indépendantes'' (65%).

A LIRE AUSSI >> Départs volontaires, guerre des talk-shows : les 5 vérités de Rémy Pflimlin

Quant à la surpression de la publicité sur les chaînes publiques après 20 heures, moins d'un tiers des Français (32%) jugent que cela a eu un effet positif sur la qualité des programmes. C'était pourtant le principal argument avancé – la fin de l'assujetissement aux audiences qui déterminent le prix de la page de pub – lors de la mise en place de cette réforme en 2009. Le patron de France Télévision, Rémy Pflimlin, s'est d'ailleurs déjà prononcé en faveur du retour de la publicité, arguant notamment que cette réforme avait coûté à son groupe 15 millions d'euros pour la seule année 2013. La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a, elle, estimé en septembre dernier que ce retour n'était ''pas un tabou'' même si la question ne se posait pas dans l'immédiat.

Si les chaînes publiques venaient à disparaître, les Français regretteraient en priorité France 2 (37%) puis France 5 (28%) et France 3 (21%). Pour Télérama, la présence de France 2 en tête de ce classement est logique car il s'agit de la chaîne la plus ancienne et celle qui fait le plus d’audience. La place de France 5 devant France 3 est plus surprenante et dit bien l’identité forte de France 5 dont certaines émissions, comme ''C à vous'' ou ''Le Journal de la santé'' drainent un public de fidèles.

Lire et commenter