Sophie Ferjani, le nouveau visage de "D&CO" sur M6 : "La télé, c'est interdit dans la chambre !"

Sophie Ferjani, le nouveau visage de "D&CO" sur M6 : "La télé, c'est interdit dans la chambre !"

DirectLCI
INTERVIEW - Architecte d'intérieur, découverte dans "Maison à vendre", l'émission présentée par son camarade Stéphane Plaza, Sophie Ferjani fait ses grands débuts ce samedi à la tête de "D&CO" sur M6. L'occasion pour metronews de faire connaissance avec la sympathique remplaçante de Valérie Damidot, partie sur NRJ 12.

La décoration, c'est votre métier. Au fond votre principal challenge n'est-il pas de succéder à Valérie Damidot, une figure historique de M6 ?
C'est vrai. Pour la plupart des gens, "D&CO", c'est Valérie Damidot. Ce n'était presque plus une émission de déco, c'était son show. Parce que c'est une nana extraordinaire, avec un charisme pas possible. Elle peut faire n'importe quoi à la télé ! Et il se trouve que la décoration, c'était son dada. Mon challenge, c'est de remettre en valeur le contenu. La présentation, j'y suis venue grâce à "Maison à vendre" mais je ne peux rien promettre ! En revanche je sais que j'ai de l'empathie, que j'aime faire plaisir aux gens. D'où l'idée de faire devant la caméra ce que je faisais "cachée" avant.

Votre principale différence par rapport à Valérie Damidot, c'est quoi ?
Ma légitimité. La déco, c'est mon métier donc je sais de quoi je parle. J'arrive à comprendre mes clients, à lire entre les lignes, à leur faire dire ce qu'ils ne savent pas exprimer pour leur faire une décoration qui leur ressemble. Et surtout qui ne va pas dénaturer le lieu où ils vivent. Ce qui m'a parfois amené à dire non. Vous pouvez avoir envie de transformer un vieux château en boîte disco, ou simplement de faire du contemporain dans un immeuble haussmannien. Mais il faut toujours respecter ce qu'un lieu a été à la base.

Il n'y a jamais eu autant d'émissions de déco. Valérie Damidot en prépare une sur NRJ12, notamment. Il paraît même qu'on vous a proposé de présenter celle de France 2, "L'Atelier Déco"...

On ne me l'a pas proposé, non. Disons que lorsque BBC France cherchait à l'adapter, on m'a appelé pour passer le casting. Mais je ne me suis pas déplacée...

"Il y a de la place pour toutes les émissions de déco"

C'est une concurrence qui vous fait peur ?

Non. Par mon éducation j'ai l'habitude de dire qu'il ne faut pas avoir peur des autres. Et puis j'estime qu'il y a de la place pour tout le monde. En Grande-Bretagne, il y a des émissions de déco à toutes les heures de la journée ! Pendant mon arrêt maternité, je n'arrêtais pas de les regarder. Je pense même que plus il y en a, plus c'est bénéfique pour la déco.

Vous aimeriez regarder une chaîne entière consacrée à la déco ?

J'en serais capable, oui. Mon mari ce serait le foot, et moi la déco ! (rires)

Et que regardez-vous à la télé à part les émissions de déco ?

Je la regarde de moins en moins à vrai dire. Parce que je suis très occupée. Mais pour dire la vérité je voudrais même qu'elle sorte de mon salon ! Après je vais plutôt regarder des films, où des émissions de voyage.

Au fait ça se met où un télé dans une déco actuelle ? Dans le salon ? Dans la chambre ?

Ah non surtout pas dans la chambre ! C'est interdit. Le seul endroit où je l'autorise, c'est dans la cuisine ou le salon. Mais si vous regardez bien dans les reportages de déco, il n'y a jamais de télé dans le salon. Même moi lorsque je fais des shootings, je l'enlève et je la remplace par un beau bouquet de fleurs. Parce que c'est moche une télé ! C'est noir, c'est carré. La mienne est blanche et toute petite pour se fondre dans le décor, ce qui désespère mon mari...

Et la meilleure pièce pour regarder "D&CO" ?

Une pièce passante où on se rassemble en famille. Une salle de jeux par exemple. C'est la pièce idéale pour regarder "D&CO".

>> "D&CO, une semaine pour changer". Ce samedi à 18h40 sur M6

A LIRE AUSSI >> France 2 lance "L'Atelier Déco" avec Aurélie Hémar
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter