"South Park" : l'élection de Donald Trump a obligé les scénaristes à retravailler un prochain épisode

TÉLÉ
OH OH - Comme beaucoup, "South Park" était persuadé de la victoire d'Hillary Clinton aux élections présidentielles américaines, et comme beaucoup, la série d'animation s'est beaucoup trop avancé. Les scénaristes ont été contraint de ré-écrire l'épisodes diffusé ce mercredi 9 novembre pour intégrer la victoire de Donald Trump.

Le 7ème épisode de la saison 20 de South Park diffusé ce mercredi 9 novembre avait pour titre "The Very First Gentleman", en référence à Bill Clinton, premier Premier Homme d'une présidente des Etats-Unis. Seul petit problème : Hillary Clinton a perdu l'élection face à Donald Trump. Comme beaucoup de monde, les scénaristes de la série animée se sont beaucoup avancés, persuadés que la démocrate allait s'installer dans le bureau ovale de la Maison Blanche.


C'est donc en catastrophe que les créateurs Matt Stone, Trey Parker et leur équipe ont réécrit l'intrigue de l'épisode, et changé son titre. Les téléspectateurs américains ont donc regardé un épisode intitulé "Oh, Jeez", teasé par une courte vidéo dans laquelle Randy Marsch, le père de Stan, est à table avec sa femme Sharon et sa fille Shelly, et discute de la victoire de Trump.

L'ambiance est morose et Randy explique à sa fille qu'avec cette élection, ils ont  "appris qu'une femme peut être tout ce qu'elle veut désormais... sauf présidente". Une réaction instantanée permis par les méthodes de production de South Park. C'est en seulement six jours qu'un épisode est écrit, animé et doublé. Un travail incroyablement intense qui permet aux auteurs de coller au plus prêt de l'actualité.


En 2008, un épisode a, par exemple, été créé en quelques heures seulement après la victoire de Barack Obama. Mais si South Park a anticipé, à tort, la victoire d'Hillary Clinton, elle avait fait élire un président qui ressemble beaucoup à Trump, à la tête du Canada, dans un épisode datant de 2015. Le compte Twitter a ainsi partagé une image de l'épisode en question avec la réplique du père du personnage de Charlotte : "personne ne pensait qu'il deviendrait président. C'était juste une blague. Mais on a laissé cette blague prendre trop d'ampleur". Triste ironie.

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter