Stéphane Bern : "Je déteste ceux qui crachent dans la soupe... surtout quand après il faut la boire"

Stéphane Bern : "Je déteste ceux qui crachent dans la soupe... surtout quand après il faut la boire"

INTERVIEW – Il fait partie des animateurs préférés des Français. Stéphane Bern a fêté ce vendredi le 1000e numéro d'"A la bonne heure", son rendez-vous quotidien sur RTL. Malgré l'arrêt de "Comment ça va bien !" sur France 2, le spécialiste des têtes couronnées garde le sourire. Sauf quand on dit du mal du concours Eurovision, qu’il va encore présenter cette année…

Vous avez fêté ce vendredi la 1000e d'"À la bonne heure". Éprouvez-vous une certaine fierté ?
Plus que de la fierté, j'éprouve surtout le plaisir d'avoir réussi quelque chose avec une équipe et d'être leader sur notre tranche. Les raisons de se réjouir de nos jours sont rares, alors autant en profiter (Rires). J'aime bien les anniversaires, ça permet de dire aux gens avec lesquels on travaille qu'on les aime et de remercier tous nos invités. On va les célébrer de façon drôle et originale.

Justement, vous avez remis les Bern d'or, des prix plus à l'image des Gérard que des César...
Oui mais la version gentille des Gérard ! Nous sommes avant tout une émission d'humour et nous n'avons envie de blesser personne. J'avais envie de remercier ceux qui nous ont sortis de galères, ou qui nous ont fait rire dans des circonstances étonnantes. On va réécouter des gens comme Michel Galabru ou Fabrice Luchini qui nous ont livré des moments d'anthologie.

Un anniversaire, c'est aussi l'occasion de faire un bilan. Que retenez-vous de vos années radio à RTL ? 
C'est un petit bilan car ça fait à peine 5 ans que j'y suis. C'est agréable de travailler avec une équipe soudée et avec qui on a du plaisir à revenir tous les matins. Sur RTL on a une vraie liberté de ton et le sentiment d’appartenir à une vraie famille. On s'apprécie tous.

"C'est bénéfique quand une chaîne réorganise sa grille"

A la télé, et particulièrement sur France 2 ça bouge beaucoup en ce moment . On a l'impression que c'est le branle-bas de combat...
Pas tant que ça au fond. Je suis sûr que la montagne va accoucher d'une souris et tout cela va se dégonfler. On va apprendre que tout le monde à re-signé et que personne n'a été viré. Nous, on vit les choses plutôt sereinement. Et c'est plutôt bénéfique quand une chaîne se pose des questions pour réorganiser sa grille. Aucun animateur n'est propriétaire de sa case.

Comment avez-vous réagi à l'annonce de l'arrêt de "Comment ça va bien !" ? 
Ça ne m'a pas étonné. C'est une émission que j'ai présentée durant 7 ans. La chaîne estimait qu'il y avait une érosion et effectivement je peux le comprendre. Je ne conteste pas la décision d'autant que je ne suis pas viré. France 2 me propose de faire quelque chose plus en rapport avec ma personnalité. Mon cas personnel n'est pas important car je ne suis pas inquiet sur mon avenir. Je suis juste triste pour les équipes qui m'ont entouré durant 7 ans.

Vous ne vous prenez jamais au sérieux : c'est ça le secret de votre popularité ?
Certainement. Ma devise c'est faire son travail sérieusement, sans jamais se prendre au sérieux. On est dans un monde tellement douloureux et difficile, que j'essaie de rester dans la bienveillance et dans la gentillesse. Et je n'ai pas à forcer ma nature car je suis comme ça.

"Je fais le métier que j'aime, je m'éclate dans ma vie"

Vous êtes toujours souriant, ça vous arrive de faire la tête ?
Quand je fais la tête ça ne dure jamais très longtemps. Vous savez, si vous souriez, la vie vous sourit. Et puis j'ai toutes les raisons du monde d'être heureux : je fais le métier que j'aime, je m'éclate dans ma vie. Je suis plutôt verni.

Vous allez commenter à nouveau L'Eurovision sur France 2 avec Marianne James . Ça vous agace les critiques constantes sur les candidats français ?
Oui c'est saoulant. D'autant que ceux qui râlent ne sont pas ceux qui regardent l'Eurovision. Vous savez que c'est le rendez-vous le plus important d'Europe après la Coupe d'Europe de football. Le candidat, quand il passe à "The Voice" il est formidable, mais quand il chante pour l'Eurovision tout le monde le trouve nul. Moi je rêverai qu'on fasse sur France 2 ce que fait TF1 avec "The Voice" : que ce soit le public qui choisisse celui qui nous représente. Cette posture à toujours critiquer l'Eurovision est devenue une imposture. Je déteste ceux qui crachent dans la soupe, surtout quand après il faut la boire. 

"A la bonne heure", du lundi au vendredi de 11 heures à 12 h 30 sur RTL.

A LIRE AUSSI
>> 
Clap de fin pour l'émission "Comment ça va bien" de Stéphane Bern >>  "Vivement dimanche", c'est fini, et c'est Drucker qui le dit

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Fin de la traque dans les Cévennes : le suspect en garde à vue pour "assassinats"

Tensions au Proche-Orient : d’où vient l’arsenal militaire du Hamas ?

Fin de la traque dans les Cévennes : comment les gendarmes ont poussé le fugitif à se rendre

VIDÉO - "Une femme libérée et de pouvoir" : Amandine Petit a défilé en Marianne à Miss Univers

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.