"Taratata" met le feu au Zénith de Paris

TÉLÉ

REPORTAGE – Deux ans après sa déprogrammation, "Taratata" fait son grand retour ce samedi sur France 2. Pour la première de l'émission créée et présentée par Nagui, la chaîne publique a choisi de faire les choses en grand avec un concert géant enregistré le mardi 20 octobre au Zénith de Paris. Metronews était dans le public et en coulisses. Alors, c'était comment ?

"Vous n'aurez jamais assisté à une soirée aussi riche en artistes !". Mardi 20 octobre, 20 h 30. Dans un Zénith plein à craquer, le chauffeur de salle n'a pas besoin d'en faire des tonnes pour motiver le public venu assister au retour de "Taratata". Pour la première de l'émission diffusée samedi 24 octobre en prime-time sur France 2, Delphine Ernotte, la nouvelle présidente de France Télévisions à l'origine de la renaissance du programme, a demandé à Nagui de voir les choses en grand. C'est donc dans la célèbre salle de concert parisienne que l'animateur et ses équipes ont posé leurs valises pour l'enregistrement d'un numéro aux allures de Fête de la Musique.

Ovationné comme il se doit, l'animateur à la fois excité et ému de se retrouver aux commandes de l'émission qu'il a créée il y a 23 ans, a choisi de jouer franc-jeu avec les spectateurs. "J'ai le droit de vous dire que je suis en train de faire caca là ?", a lancé Nagui au public venu en masse. Si les 5 000 places mises en vente se sont écoulées en moins d'une heure, le présentateur n'a pas eu de mal non plus à convaincre les artistes de venir tester cette nouvelle version de "Taratata" dont l'ADN a été conservée. Au menu donc, du live et des rencontres inédites entre artistes. De Kendji Girac à Johnny Hallyday en passant par Maitre Gims ou Cats on Trees, Nagui n'a pas hésité à faire le grand écart, tout en misant sur des valeurs sûres comme Véronique Sanson et M. Pokora qui ont ouvert le bal sur "Une autre vie".

A LIRE AUSSI >> C'est confirmé : "Taratata" reviendra bien sur France 2

Au cours d'un show qui a duré 3 heures, on retiendra le joli duo acoustique entre Raphaël et Louane sur "Tous les garçons et les filles", tout comme la rencontre magique entre Selah Sue et Yael Naim qui nous ont transportés avec leur reprise de "Chandelier", de Sia. Gros succès aussi pour Kendji et Maître Gims qui ont fait danser le Zénith sur "Bella" et l'improbable rencontre entre Youssoufa, Black M et Louis Bertignac qui ont conclu la soirée sur "Walk this way", de RUN DMC. Seule déception : pour des raisons d'emploi du temps, de nombreux artistes ont dû enregistrer leur prestation la veille. Le public n'aura pas eu la chance de voir en chair et en os Johnny Hallyday, Alain Souchon, Laurent Voulzy ou encore Eddy Mitchell.

Après 3 heures de show non-stop, c'est un Nagui soulagé et encore boosté par l'adrénaline que l'on retrouve en coulisses. "Je crois que je vais mettre quelques heures à m'endormir", admet l'animateur qui ne cache pas son émotion. "J'avais la gorge nouée en arrivant sur scène et la pression de ne pas me louper parce qu'il y a quand même quelques bons camarades qui attendent que je me plante", ironise-t-il. C'est vrai que "Taratata" est attendue au tournant.

A LIRE AUSSI >> Les fans de "Taratata" se mobilisent contre la fin de l'émission

"On m'a longtemps reproché une forme d'élitisme. Mais faire une émission avec Patrick Bruel, Louise Attack et JoeyStarr, qui seront les premiers invités de la mensuelle, ça prouve qu'il n'y a pas de barrière", se défend l'animateur que l'on retrouvera donc une fois par mois, en deuxième partie de soirée sur France 2. Alors Nagui, heureux ? "J'ai juste un petit regret : on avait tellement d'artistes que j'ai été obligé de faire des plateaux trop courts. 40 invités à caser en 2 h 30, ce n’est pas évident."

Reste à présent à savoir si les téléspectateurs préfèreront voir des célébrités chanter ou danser, "Taratata" étant programmé face à "Danse avec les stars", qui démarre également ce samedi sur TF1. "Ce sont des émissions très différentes, analyse Nagui. J'essaie de me consoler en me disant que nous aussi on a un casting de fou et que 'Danse avec les stars' fait moins bien chaque année ! Mon seul mérite, c'est d'aimer les artistes et d'être une sorte de catalyseur. Comme me l'a dit Youssoufa ce soir : 'Taratata, c'est pas une émission télé, ni un concert, c'est ton Ipod !'"

"Taratata", samedi à 20 h 55 sur France 2, puis une fois par mois en deuxième partie de soirée.


 

Sur le même sujet

Lire et commenter