"The Good Wife" : C'est fini, retour sur une série marquante

"The Good Wife" : C'est fini, retour sur une série marquante

HOMMAGE - "End", le dernier épisode de "The Good Wife" était diffusé ce dimanche 8 mai sur CBS aux Etats-Unis. L'occasion de revenir sur un final décevant d'une des meilleures séries US de ces 10 dernières années.

Plus de 10 millions de téléspectateurs américains se sont posé devant End, le series finale de The Good Wife, diffusé ce dimanche 8 mai sur CBS aux Etats-Unis. Un épisode miroir au pilote - diffusé le 22 septembre 2009 -  qui nous laisse malheureusement un peu sur notre faim. Pour conclure une saison 7 décevante qui s'est trop souvent éparpillée, les derniers épisodes s'intéressaient au procès de Peter (Chris Noth), accusé de corruption dans une affaire qu'il gérait quelques années plus tôt alors qu'il était procureur.

Alicia, quant à elle, reste toujours aux côtés de son mari, jusqu'au bout... Avant de se rendre compte que c'est avec Jason Crouse (Jeffrey Dean Morgan) qu'elle veut vraiment être. Trop tard. C'est l'esprit libre, qu'elle s'éloigne de Peter, sans pour autant laisser derrière elle tous les problèmes et conflits qui l'attendent encore, comme l'atteste cette gifle de Diane Lockhart (Christine Baranski).

A LIRE AUSSI >>  "The Good Wife", c'est bel et bien fini

Quarante ultimes minutes pour conclure le procès et mettre un point final à l'histoire d'Alicia Florrick (Julianna Margulies). Un équilibre que n'a pas vraiment réussi à trouver l'épisode final, précipitant l'issue avec quelques incohérences et facilités dommageable. Cela n'enlève pourtant rien à la force d'une série qui aura marqué toute une génération de sériephiles depuis 2009, avec une histoire brillamment écrite, une justesse dans les relations et intelligence dans l'utilisation des technologies modernes. Retour en cinq points sur une des séries américaines récentes les plus formidables.  

► Une héroïne forte dans une série féministe
De femme au foyer, trompée par son mari politicien, Alicia s'est fait un nom tout au long de la série et a su se réinventer.  À  la fois "Sainte", orgueilleuse, arrogante, bienveillante, amoureuse, redoutable, pragmatique et consciencieuse, l'avocate s'est approprié le nom "Florrick", traîné dans la boue par son mari Peter dans les premières secondes de la série. Restée à ses côtés alors que la justice n'a cessé de le poursuivre, Alicia a rapidement clamée son indépendance malgré une relation dans laquelle elle est restée trop longtemps prisonnière. 

Bien sûr, elle n'est pas seule, et de nombreux personnages féminins forts ont gravité autour d'elle. Diane Lockhart, à la tête du cabinet Lockhart & Gardner, avant qu'il ne change plusieurs fois de nom. Kalinda Sharma (Archie Panjabi), également, enquêtrice et meilleure amie d'Alicia, avant que les choses ne se gâtent et qu'elle ne quitte brutalement la série.

► Un conflit interne inexpliqué
À  la fin de la saison 2, Alicia apprenait que Kalinda et Peter avait eu une aventure dans le passé. Une information détruisant définitivement leur amitié... Et leur temps passé ensemble à l'écran. Si les deux personnages ont partagé moins de scène à partir de ce moment là, les fans de la série ont remarqué que les deux actrices ne se croisaient plus du tout à partir de Red Team/Blue Team, l'épisode 14 de la saison 4. Un conflit entre les deux comédiennes en serait la cause, et la relation entre les deux personnages n'évoluait que par discussions téléphoniques. 

Aujourd'hui encore, personne ne sait ce qu'il s'est passé entre elles. Une dernière scène lors du finale de la saison 6 a fini par achevé les doutes des fans sur la relation tumultueuse (ou inexistante) entre Julianna Margulies et Archie Panjabi. Une séquence où les deux femmes sont censées faire la paix, avant le départ de Kalinda, qu'elles ne tourneront pas ensemble. Usant d'un fond vert pour truquer ces "retrouvailles". Aurons-nous le fin mot de l'histoire un jour ? On en doute.

 Une mort choquante
“Dramatics, Your Honor” est sûrement l'épisode le plus choquant, pour les fans de The Good Wife. Un épisode marqué par la disparition brutale de Will Gardner (Josh Charles) dans le tribunal après les coups de feu d'un jeune déséquilibré en plein procès. Une mort marquant la fin d'une relation qui n'aura jamais réussi à dépasser son simple potentiel : Alicia et Will n'auront vécu qu'un bonheur éphémère, avant de se déchirer et d'être éloignés définitivement par cet événement tragique. 

Un incident qui a marqué un tournant pour la série, un climax après lequel The Good Wife a du mal à se relever. Will Gardner était un pilier de la série mais la décision de Josh Charles de quitter la série était réfléchie : "J'ai décidé de ne pas renouveler mon contrat à la fin de la saison 4 pour des raisons créatives. Je voulais explorer de nouvelles choses dans ma carrière" ajoutant qu'il n'a "pas reconsidéré les choses lors[qu'il a] appris le sort de son personnage. La décision était prise".

 Une série qui comprenait les nouvelles technologies
La série a toujours été précise quand il s'agissait de parler d'internet et des nouvelles technologies. Si Facebook et Google n'étaient pas mentionnés, laissant place à Sleuthway et Chumhum, l'utilisation de réseaux sociaux et du moteur de recherche ont rythmé de nombreux procès. Comme l'indique Slate, le site américain Wired écrivait en 2013 : "The Good Wife est devenue une série révérée par les geeks, et pour une bonne raison: elle offre le portrait le plus habile de la technologie à la télé".

Dans les derniers épisodes, une affaire de drone rendait fou un citoyen américain, tandis qu'une sonnerie de smartphone offrait un rebondissement à une affaire. La série n'a jamais pris ses fans pour des imbéciles, et a toujours été consciencieuse dans sa façon d'aborder la vie virtuelle. Il a toujours été question d'éviter la vulgarisation.

► Des guests-stars de folie
Enfin, l'une des grandes forces de The Good Wife : ses acteurs et actrices invité(e)s. Des inoubliables juges : Richard Cuesta (David Paymer), David Paymer (Dnis O'Hare), Harvey Winter (Peter Riegert), en passant par les avocats qu'Alicia a affronter pendant 7 saisons : Louis Canning (Michael J. Fox), Patti Nyholm (Martha Plimpton, récompensée par un Emmy Award), l'inénarrable Elsbeth Tascioni (Carrie Preston) ou encore la difficilement supportable Nancy Crozier (Mamie Grummer).

On n'oubliera évidemment pas les criminels et accusés qu'Alicia a défendu : l'énigmatique Colin Sweeney (Dylan Baker), Lemond Bishop (Mike Colter). Kurt McVeigh (Gary Cole), Glenn Childs (Titus Welliver), Neil Gross (John Benjamin Hickey), Geneva Pine (Renée Elise Goldsberry) ou encore Veronica Loy (Stockard Channing) parmi tant d'autres ont croisé la route d'Alicia Florrick. Une liste impressionnante par la qualité des personnages, qui mériteraient tous et toutes un spin-off. 

A LIRE AUSSI 
>> The Good Wife : pourquoi la série rame auprès des téléspectateurs français ?  >>  "Person of Interest", "The Good Wife", "Marseille"... Cinq séries à voir cette semaine

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

La Mexicaine Andrea Meza sacrée Miss Univers, Amandine Petit aux portes du top 10

EN DIRECT - Covid-19 : l'Afrique du Sud lance (enfin) sa campagne de vaccination à grande échelle

Amandine Petit aux portes du top 10 de Miss Univers : "C’est un résultat assez incroyable"

EN DIRECT - Proche-Orient : Macron et Sissi "soulignent la nécessité absolue de mettre fin aux hostilités"

Les bénéfices réalisés sur Vinted sont-ils déclarés aux impôts ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.