"The Knick" : nos impressions sur la série médicale de Steven Soderbergh

TÉLÉ

SERIE - L'été est propice aux nouvelles séries télé à sensations aux Etats-Unis et chez Metronews on regarde les plus excitantes du moment. Cette semaine le réalisateur Steven Soderbergh et l’acteur Clive Owen nous emmènent au début du XXème siècle où la médecine traverse une époque compliquée. Découvrez notre avis sur "The Knick".

De quoi ça parle ?

Cinemax, la petite soeur de la chaîne HBO, lançait hier soir le premier épisode de "The Knick", la série la plus attendue de cet été 2014. Elle se déroule au début du XXè siècle et s’intéresse aux chirurgiens et infirmières de l’hôpital Knickbocker mais plus particulièrement au docteur John Thackery, cocaïnomane, promu au rang de chef de l’hôpital après le suicide de son mentor. Avec son équipe, ils doivent faire face à une forte augmentation du taux de mortalité et doivent faire preuve d’inventivité et de maîtrise pour gérer les cas les plus épineux. Pour ne rien arranger la direction décide de lui imposer un assistant afro-américain dont il ne veut pas.

Qui se cache derrière ?

Ce sont Michael Begler et Jack Amiel qui sont à l’origine de "The Knick", première création pour le duo de scénaristes. Mais s’il y a un nom à retenir, c’est celui de Steven Soderbergh, réalisateur de la saga Ocean’s Eleven, Traffic ou encore Sexe, mensonges et vidéo, Palme d'Or en 1989. L'intéressé met en scène les 10 épisodes de la saison 1 et qui s’approprie véritablement l’oeuvre. S’il a mis sa carrière au cinéma entre parenthèses, il semble plus que jamais impliqué dans "The Knick". C’est d’ailleurs ce qui a poussé Clive Owen, loin d’être le plus grand fan du travail pour une série télévisée, à franchir le pas. À ses côtés on retrouve notamment Eve Hewson, la fille de Bono, le chanteur de U2.

Ce qu’on en pense

Loin des amourettes qui peuplent les couloirs du Seattle Grace de "Grey’s Anatomy", des cas alambiqués du "Docteur House", ou de la folie de "Scrubs", The Knick, nouvelle série médicale, se veut pessimiste, sombre et gore. Elle a l’originalité de se dérouler à une époque où la médecine est mise à mal et se cherche encore, dans un contexte social qui se veut terriblement morose. Lequel joue un rôle prépondérant dans la série où la population pauvre subit trafic de malades et expérimentations en tous genres. Les personnages sont intelligemment écrits et ont beaucoup à offrir. Fidèle compositeur de Soderbergh, Cliff Martinez a élaboré une bande son électronique qui, si elle paraît anachronique, se marie parfaitement à l’ambiance de la série. Un premier épisode très prometteur qui annonce une saison de haute volée.

La saison 1 de "The Knick" sera diffusée 24h après les US sur OCS City. Découvrez le premier épisode ce soir à 22h30. 

Lire et commenter