"The Magicians" : la saison 2 arrive en France, et c'est une réussite

DirectLCI
CRITIQUE - La saison 2 de "The Magicians" débarque ce mardi 11 avril sur SyFy en France. On y retrouve Quentin, Alice, Penny, Margo et Eliot du côté de Fillory... Pour une épopée encore plus sombre et ambitieuse. Nous avons pu voir toute la saison et c'est une réussite.

Avec sa première saison, The Magicians nous avait offert une bonne série fantastique, avec beaucoup d'humour et une histoire solidement racontée. La deuxième saison, qui débarque ce mardi 11 avril sur SyFy en France, prend une nouvelle dimension et accentue son statut d'oeuvre singulière, pop, cool, inventive, drôle, intelligente, remplie à foison de références à la pop culture. Un groupe de personnages aux talents et caractère très différents, un univers à l'imagination infinie, et nous avons là une parfaite héritière de Buffy contre les Vampires.  A ceci près que Quentin (incarné par Jason Ralph) n'est pas l'élu qu'on veut nous faire croire, à l'inverse de Buffy Summers (Sarah Michelle Gellar) en son temps.


Les nouveaux épisodes (dont les sept premiers ont été mis à disposition de la presse) suivent Quentin, Alice, Penny, Margo, Eliot dans leur affrontement contre The Beast (Charles Mesure) et leur découverte de Fillory, cet univers où la magie est reine. Et ces personnes jeunes, torturées, incertaines, vont devoir prendre de nouvelles responsabilités et débarquer dans le monde adulte plus rapidement que prévu. Diriger un énorme royaume ne s'apprend pas en trois tours de magie : ils vont devoir prendre le recul nécessaire pour mener à bien leur nouvelle tâche. De son côté, Julia cherche par tous les moyens à se débarrasser de Richard (Mackenzie Astin), un Dieu pervers et violent.

Une saison plus mature

Le passage à l'âge adulte est un thème central de The Magicians, comme il a pu l'être pour Buffy contre les Vampires. Quentin et ses amis sont balancés dans ce nouveau monde qu'ils ne connaissent pas et quittent le confort de Brakebills, leur université. Leurs pouvoirs deviennent plus délicats à maîtriser et à apprendre et l'entraide est plus que jamais de mise, alors qu'ils doivent gérer différents problèmes chacun de leur côté. A l'image de la première saison, ce deuxième chapitre nous offre des épisodes très différents les uns des autres. Mais Sera Gamble et John McNamara - les deux créateurs de la série - parviennent cette fois-ci à trouver le parfait équilibre entre les différentes histoires et la diversité des épisodes.


Cette saison 2 est plus mature, plus drôle, plus sombre, plus violente, plus folle, plus humaine, plus bizarre, plus irrévérencieuse et plus surprenante. L'ambition est montée d'un cran et les épisodes nous offrent de nombreux moments épiques. Un vrai divertissement intelligent et inspiré. Si nous avions comparé The Magicians à un Harry Potter sous LSD lors de la saison 1, la série est bien plus unique cette année et pourrait devenir culte dans son genre. Au point de s'élever au niveau de Buffy ? Qui sait...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter