"The Voice 3" - Jenifer : "Mika est un garçon délicieux"

"The Voice 3" - Jenifer : "Mika est un garçon délicieux"

DirectLCI
INTERVIEW - Le 11 janvier prochain, "The Voice 3" sera officiellement lancée sur TF1. Jenifer, seule coach féminine de l'émission, tentera d'imposer l'un de ses talents face à Garou, Florent Pagny et Mika. Pour metronews, la chanteuse dévoile les dessous de cette nouvelle saison.

Comment est ce cru 2013 ?
Il est fameux. J'avais un peu peur du côté mécanique, que ça perde de la spontanéité et que tout soit un peu trop calculé. Mais en fait, pas du tout. J'ai retrouvé des révélations, de l'humilité comme j'aime et beaucoup de fraîcheur. J'ai réussi à avoir le fameux frisson qu'on recherche tous derrière notre fauteuil. On cherche forcément à être ému, mais aussi de la nouveauté. Le but du jeu est de trouver la voix, mais qui se différencie de tout ce que l'on peut entendre.

Comment pourriez-vous décrire votre équipe ?
C'est une équipe très dynamique avec de vraies pépites de talents. Ça va de 16 à 39 ans. Cette année, j'ai des voix différentes, qui n'auraient pas tendance à venir chez moi habituellement. J'ai quelques chanteuses à voix, mais avec beaucoup d'originalité. Je suis contente de les avoir récupérées. J'ai un enjeu et un coaching un peu différent. Je suis fidèle à moi-même, mais je me suis lancée certains défis en tant que coach. Par exemple, il y a des prises de risque en ce qui concerne les choix de titres. Il faut choisir des chansons populaires que les gens pourront reconnaître. Mais depuis la saison 1, mon défi est d'imposer des titres plus rock ou considérés comme underground.

Cette année, avez-vous des ''ovnis'' comme Luc Arbogast la saison dernière ?
Oui, il y a quelques ovnis dans cette saison. Je ne dirai pas où ils sont ! J'en ai quelques-uns dans mon équipe.

"Pour faire râler Florent, j'adorerais gagner"

Comment s'est passée l'intégration de Mika au sein du jury ?
On était triste quand on a appris que Louis Bertignac nous quittait. Forcément, ça fait un pincement au cœur car on a créé certaines affinités, voire une amitié. Mais on a gagné un super personnage. Mika est en plus un chouette garçon. C'est quelqu'un qui est spontané, généreux, extrêmement sincère. Même en dehors du show, c'est quelqu'un de délicieux et d'intéressant. Il s'investit vraiment dans son rôle de coach, il n'est pas là pour faire que de la télé.

Le statut de star internationale de Mika lui a-t-il permis de récupérer davantage de talents ?
Pas tant que ça ! Je pense que les talents étaient même un peu effrayés de ne pas savoir comment il fonctionnait.

Quelle équipe vous fait la plus peur ?
Il y a des très belles équipes. J'aime beaucoup celle de Garou. On s'est un peu plus tiré la bourre. Il a récupéré certains talents que je n'ai pas réussi à convaincre. Il y a notamment une personne avec laquelle j'aurai bien aimé échanger artistiquement. Mais je n'ai pas de regrets car j'aime vraiment mon équipe. Celle de Mika aussi n'est pas trop mal foutue. Florent a aussi une très bonne équipe.

Les deux précédentes éditions ont été remportées par des hommes. Pensez-vous que cette année, une femme aura sa chance ?
Pour faire râler Florent, j'adorerais gagner. Beaucoup de mes talents se sont révélés par la suite et ont utilisé l'émission comme tremplin. Sur la première saison, j'avais porté Al.Hy du mieux que je pouvais et elle a réussi à faire le disque dont elle rêvait, qui sort bientôt. Je suis contente pour elle, c'était mieux qu'elle ne gagne pas. Elle voulait prendre le temps d'imposer ses compositions. Elle aurait peut-être été déstabilisée par ce tourbillon médiatique auquel a droit le gagnant. Pour moi, être gagnant, c'est de réussir à se faire sa place ailleurs que dans The Voice.

"J'étais presque dans la culpabilité"

Cette saison, vous serez accompagnée de Stanislas et Elodie Frégé. Pourquoi ce choix ?
Ce sont des amis. Ils sont de très bons musiciens. J'avais déjà chanté avec eux. Stanislas était un choix très arrêté de ma part parce qu'il a une sensibilité artistique qui me touche profondément. C'est aussi un chef d'orchestre. Il vient du classique mais en même temps, il fait de la pop. Je me suis dit qu'il pourrait vraiment compléter mon coaching. Elodie, elle, a un peu la même sensibilité que lui et je me retrouve dans sa fragilité, sa pudeur et son mal-être. J'aime bien ces personnes parce qu'elles sont aussi sincères.

Comment avez-vous vécu la nouvelle épreuve du 100% à l'aveugle ?
Avec le 100% à l'aveugle, on met en immersion le téléspectateur et le spectateur, afin qu'ils puissent vivre une audition et connaître cette difficulté. On part vraiment avec notre instinct et notre feeling. Le téléspectateur pourra mieux comprendre ce que l'on vit derrière les fauteuils. Avec les auditions 100% à aveugle, on n'a plus aucun indice du public, c'est le silence !  Ça ne m'a pas dérangé car je suis très concentrée sur ce que j'entends. Quand on se retourne, ça fait simplement bizarre de se retrouver face à un rideau.

Pensez-vous déjà signer pour une quatrième saison ?
Je fonctionne au feeling et au fil des années. Je ne sais pas. J'ai vraiment vécu deux aventures humaines vraiment super. Au début, j'étais très frileuse et je ne savais pas comment trouver ma place entre ces mecs, qui ont plus de bagages que moi. J'étais presque dans la culpabilité. Mais je suis aussi musicienne et on m'a vu à l'exercice pendant les deux saisons. J'ai adoré ! J'ai accepté une troisième et je ne sais pas pour la quatrième. On verra. Ça dépend vraiment de ce que je ressentirais à la fin de cette saison 3, mais également de mon planning d'artiste et de ce que j'aurai envie de faire. Est-ce que je ne vais pas avoir envie de remonter sur scène comme Louis Bertignac par exemple ?

En ce moment sur une chaîne concurrente, il y a Nouvelle Star. Avez-vous regardé quelques émissions ?
Non, je n'ai pas eu le temps. Je vais le faire. J'aime bien ce programme, ça joue live. C'est une émission de divertissement qui est intéressante. La partie ''juge'', on l'aime moins, mais en même temps, ça fait le charme de l'émission. Il y a aussi de belles révélations.

Plus d'articles

Sur le même sujet