"The Walking Dead" : Negan a-t-il aussi divisé les lecteurs du comic-book ?

TÉLÉ

CLIVANT - L'arrivée de Negan a divisé les fans de la série "The Walking Dead". Le psychopathe incarné par Jeffrey Dean Morgan a changé la donne et l’écœurement a gagné de nombreux téléspectateurs. La tendance était-elle la même en 2012 pour le comic-book ? LCI a interrogé des lecteurs...

The Walking Dead n'aura jamais autant divisé qu'après la diffusion du dernier épisode de la saison 6 en avril et le premier de la saison 7 le 23 octobre. La série a enfin introduit Negan, quatre ans après son arrivée dans la version papier. Si le personnage était très attendu, l'événement a créé une polémique du côté des fans. Alors que le psychopathe du comic-book explose le crâne de Glenn, il a fallu attendre plusieurs mois pour connaître l'identité des victimes du personnage incarné par Jeffrey Dean Morgan à l'écran, dans un épisode d'une rare violence, et d'un sadisme largement évitable.

Lire aussi

    Le choc a rapidement laissé place au dégoût. Mais en est-il de même pour les lecteurs des comics ? C'est le 11 juillet 2012 que les fans ont découvert Negan, au moment où l'histoire commençait à stagner et éprouvait des difficultés à se renouveler. Damien, lecteur de la première heure, a "vécu l'arrivée de Negan comme un souffle d'air frais. Entre l'intrigue du Gouverneur, et le début de celle-ci, le comic ne savait pas trop où il allait". Un avis partagé par Jérémy, rédacteur sur le site Time of the Season, qui déplorait un "schéma trop répétitif".

    Une narration redondante

    Une histoire tâtonnante qui "a trouvé son équilibre avec Negan, commente Sarra, ajoutant que les personnages "ne sont plus dans la survie avec lui, mais dans une vie contrainte". L'arrivée de ce psychopathe semble être plutôt positive pour les lecteurs. Toutefois, Romain, chef de contenu chez Kantar, note que ce nouveau méchant "confirmait que la saga allait s’inscrire dans une narration en cycle : un méchant très méchant, le chaos, une ou plusieurs morts inattendues, victoire des gentils sur le fil, période de calme, voir d’espoir, puis apparition d’un nouveau méchant". 

    Pour autant, malgré ce schéma attendu, Negan a impressionné de nombreux fans, dont l'internaute Mafutuna, étudiant en marketing : "En soi, son arrivée n’était pas hyper surprenante. La première fois qu'on le voit, on se dit, bon, un nouveau méchant...  Et une fois qu’il explose la tête de ce pauvre Glenn, qu’il soumet Rick, on est vraiment impressionné. Sa manière de soumettre Rick et d’en faire son serviteur, fait de lui un méchant vraiment à part". Et, paradoxalement, si Negan est le personnage le plus violent que la série a connu, ce n'est pas le cas pour le comic-book.

    Il est ultra violent, mais de manière beaucoup plus subtile- Mafutana

    "Je le trouve moins violent que le Gouverneur, assure Sarra, je le trouve malsain, dans le sens où il ne veut pas juste éliminer ses ennemis, il veut les réduire à des sous hommes, et la torture psychologique est encore pire". Pour autant, le personnage n'a jamais changé son rapport aux comics : "J'adore les méchants ambigus et lui c'est la personnification du connard fini certes, mais on ne peut vraiment pas prévoir ce qu'il va faire justement, c'est ça qui est génial, il est tellement imprévisible". Un avis partagé par Mafutana : "Il est ultra violent, mais de manière beaucoup plus subtile. Pas de manière excessive. Il s’est adapté à sa manière dans ce nouveau monde".

     

    Son de cloche différent du côté de Romain : " La mort de Glenn m’a franchement dégouté et presque fait arrêter de lire". Etait-il donc nécessaire d'aller si loin pour ce numéro 100 événement ? Un choc éphémère qui n'a un impact que limité sur l'univers de The Walking Dead : " La mort de Glenn est marquante visuellement mais son impact sur l’histoire reste assez faible" note Romain, qui parle de solution de facilité. Si Damien estime que Negan a eu un "impact assez puissant sur l'histoire", fataliste, il sait que "quoi qu'il arrive, les morts gagnent à la fin, la seule variable c'est le temps que ça prendra".

    Lire aussi

      Une adaptation réussie ?

      A l'instar de certains fans de la série, ont-ils vu leur rapport au comic-book de Robert Kirkman changer après cette arrivée remarquée ? "J’ai arrêté d’être choqué par la violence des personnages et des actions après la mort violente de Lori, avec sa fille dans les bras. Après ça... tu sais que tu n’es pas à l’abris de voir des choses vraiment très choquantes. Si je continue à être surpris aujourd'hui ils n'ont pas atteint ce stade qui me ferait arrêter la lecture", assure Mafutuna. Romain, au contraire, regrette ce manque de surprise depuis Negan "qui n'était même pas une bonne surprise,  j’en ai voulu à Kirkman de m’avoir mis la gerbe".

      Le Negan de Jeffrey Dean Morgan, une adaptation réussie ? Les avis divergent, si Jérémy approuve l'interprétation de l'acteur, il ne peut pas s'empêcher d'y voir un homme "faire du cosplay, comme les autres personnages". Sarra note qu'il "manque un peu de muscle" mais souligne que sa relation avec Daryl n'existe pas dans le comicbook, et qu'il est "intéressant de découvrir de nouvelles facettes du personnage". On peut donc observer des réactions similaires entre les fans de The Walking Dead papier, et la série de AMC : Negan ne fait pas l'unanimité. 

      Lire aussi

        Et aussi

        Lire et commenter