"The Walking Dead", saison 4, épisode 16 : qu'avez-vous pensé du grand final ?

"The Walking Dead", saison 4, épisode 16 : qu'avez-vous pensé du grand final ?

DirectLCI
ATTENTION SPOILERS – Clap de fin sur la saison 4 de "The Walking Dead". Dans le 16e et dernier épisode, intitulé "A", notre héros le shérif Grimes est poussé dans ses ultimes retranchements. Avant une scène finale dont vous me direz des nouvelles...

Souvenez-vous. Lors de l'ouverture de la saison 4, le shérif Rick Grimes cultivait des légumes devant les grillages de la prison. The Walking Dead, série végétarienne ? Ah la bonne blague ! Depuis ce premier épisode, notre héros a longtemps repoussé l'échéance de la violence. Avant de voir le sang couler à flots lors de l'assaut mené par le Gouverneur. Battu, brisé, écœuré, impuissant : le héros de la série n'était plus que l'ombre de lui-même ces derniers temps. Et puis...

L'épisode 16, intitulé "A", s'ouvre par une série de flash-backs sur la vie à la prison. Hershel est encore vivant, le bébé Judith gazouille dans les bras de Beth... Puis voilà qu'on découvre un plan de Rick, le visage recouvert d'hémoglobine encore fumante. Que s'est-il passé ? Et quand ? Après le générique, on retrouve le shérif, son fils Carl et l'Amazone Michonne sur les routes. Le trio découvre un lapin, victime d'un piège que Rick décortique en expert. Un peu plus loin, Carl entend les cris d'homme, pris d'assaut par les walkers. Pour lui, comme pour l'animal, il est déjà trop tard.

Et Rick montra les crocs

Arrive la nuit. Rick et Michonne discutent pendant que Carl dort dans une voiture abandonnée. Le duo échange sur son parcours, la vie, tout le reste, lorsque Joe et ses hommes les surprennent. Depuis l'épisode précédent, on sait que les brigands ont juré vengeance à leur pote, tué par Rick lors de l'épisode 11 . Evidemment on guette l'arrivée de Daryl. Lequel tente de convaincre Joe de laisser ses amis en vie. "C'est contraire au code", lui fait comprendre le leader du gang.

Commence alors une scène proprement hallucinante. Alors que l'un des brigands s'apprête à violer Carl sur un capot de voiture, Rick, fou de rage, cogne Joe. Ce dernier se défend, jette le shérif à terre. Ce dernier va alors employer une arme inédite à ce jour : ses dents. Lors d'une poignée de secondes à couper le souffle, le héros de la série déchire la gorge de Joe avec ses canines, sous nos yeux effarés.

Grillades à volonté

Ceux du gang aussi. Michonne et Daryl neutralisent les derniers récalcitrants. Quand à celui qui voulait violer Carl, il va être massacré par le père meurtri. C'est viril, physique, sauvage. Digne de l'explosion de Ryan Gosling dans l'ascenseur de Drive. Le gamin en restera baba. Le lendemain matin, Rick avoue à Daryl, désolé d'avoir rejoint le gang, qu'il le considère comme son frère. Difficile ne pas avoir la larme à l'œil. Carl, lui, ne regardera plus jamais son paternel de la même manière. Et confie à Michonne sa crainte de ne pas être à la hauteur.

La deuxième partie de l'épisode réserve un immense rebondissement, à défaut d'atteindre le même degré d'intensité. Rick, Carl, Michonne et Daryl arrivent au Terminus, quelques heures, peut-être quelques jours après le groupe de Glenn, Maggie et Abraham. Armés, ils débarquent dans un hangar où s'activent de jeunes gens. L'un d'eux, prénommé Gareth, accueille nos survivants. Puis les conduits jusqu'à la même femme qui avait accueilli le groupe précédent. Laquelle est en train de griller d'appétissantes côtelettes...

Retrouvailles dans un wagon

C'est là que ça se corse. Au fur et à mesure, Rick reconnaît la montre de Hershel, que ce dernier a offert à Glenn, le poncho de Maggie, etc. Le shérif prend l'un de ses hôtes en otage et exige de savoir où et comment ils ont récupéré ces affaires. S'ensuit une poursuite, à travers les bâtiments du Terminus. Dans l'un des hangars, les héros découvrent une mise en scène rituelle, avec des bougies partout et des inscriptions au sol. A l'extérieur, ils croisent des tonnes de barbaque abandonnée. Le spectateur, qui n'a pas le temps de réfléchir, va bientôt avoir l'occasion de remettre en ordre tous les éléments du puzzle.

Acculés, les quatre fantastiques sont contraints de rejoindre un wagon, le "A", annonce Gareth. Voilà pour l'explication du titre de l'épisode. Faut-il y avoir une métaphore des trains menant aux camps de concentration ? Possible. A l'intérieur, le quatuor retrouve Glenn, Maggie, Tara, Abraham, Rosita et Eugene qui n'en mènent pas large, persuadés que leurs hôtes vont leur faire la peau... au grill. Rick, lui, n'est pas cet avis. "They're screwing with the wrong people" (Ils déconnent avec les mauvaises personnes – ndlr), annonce-t-il avant l'écran noir, insupportable. Et dire qu'il va falloir attendre jusqu'à octobre pour connaître la suite !

Mais où est passée Beth ?

Dans les prochaines semaines, les spéculations vont aller bon train. Si l'on se base sur la bande dessinée, Rick et co ont mis les pieds dans l'antre de séduisants cannibales. Vont-ils manger certains de nos personnages préférés ? L'ont-ils déjà fait ? Le spectateur averti se rappelle que Beth a disparu dans une voiture surmontée d'une croix . Faut-il faire le lien avec la mise en scène rituelle que les survivants ont découverte dans leur fuite ? Enfin quid de Tyreese, Carole et bébé Judith ? Sont-ils arrivés avant Glenn et les autres ? Où sont-ils sur le point de franchir les portes du Terminus, qu'on serait tenté de rebaptiser... L'enfer !

Et vous, qu'avez-vous pensé de cet ultime épisode de la saison 4 ? Et quel scénario imaginez-vous pour la saison 5 ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter