"The Walking Dead" saison 5 épisode 1 : l’enfer devra attendre

"The Walking Dead" saison 5 épisode 1 : l’enfer devra attendre

DirectLCI
ATTENTION SPOILER – C’est l’heure des retrouvailles, pour les fans de "The Walking Dead". Après une saison 4 en dents de scie, la cinquième a débuté en fanfare, avec du sang, des flammes… et des larmes de joie.

De la terreur brute… à l’émotion la plus pure, la saison 5 de The Walking Dead débute sur les chapeaux roues avec No Sanctuary, l’un des tous meilleurs épisodes de la série, lancée en 2010. Et qui a depuis conquis ses galons de superstar de la télé, attirant sans cesse de nouveaux fans. Mais revenons à nos moutons. Ou plutôt nos zombies. Rappelez-vous : à la fin de l’épisode 16 de la saison 4 , Rick, Carl, Michonne et les autres étaient enfermés dans le fameux wagon A par les habitants du Terminus, le havre de paix dont ils rêvaient s’étant rapidement transformé en enfer cannibale.

A coups de flashbacks, le showrunner et scénariste Scott Gimple va nous faire comprendre comment Gareth et les siens sont passés de victimes à bourreaux, de bétails à bouchers. Mais ce qui nous intéresse le plus, c’est le destin de nos héros. Rick & co sont prêts à se battre, mais leur cachot sur roues est gazé. Quelques instants plus tard, on retrouve le valeureux shérif, Daryl, Bob, Glenn, et deux inconnus, agenouillés en rang d’oignon, sur le point d’être égorgés, saignés à blanc et découpés comme le malheureux, étendu sur une table à proximité.

Carol, la guerrière indispensable

Ils seront sauvés par une détonation soudaine, qui ébranle le Terminus dans ses fondations. Nouveau flashback, cette fois quelques heures plus tôt. Carol, Tyreese et le bébé Judith en approche, tombe sur Martin, l’un des cannibales… et l’entendent parler d’un garçon au chapeau et d’une femme samouraï. "Ce sont nos amis", lâche Carol, la véritable héroïne de cet épisode. C’est elle qui a provoqué l’explosion, et généré ainsi la panique au sein du sanctuaire. Elle aussi qui va offrir la mère de Gareth aux walkers, impitoyable.

Mais la scène la plus angoissante de l’épisode est à venir. A la cabane, où il a trouvé refuge, Tyreese est surpris par Martin qui menace de briser la nuque de bébé Judith. Le géant black lâche ses armes, quitte les lieux… avant de revenir en force éliminer de ses propres mains le salaud qui mettait en doute sa détermination. Après l’évasion du Terminus, l’épisode s’achève par les retrouvailles, poignantes, entre tous nos héros séparés depuis l’assaut de la prison par ce satané Gouverneur.

Un retour inattendu en vue

Daryl, le premier, tombe dans les bras de Carol, avant que Rick et Carl courent enlacer Judith, qu’ils croyaient dévorés par les walkers. Après avoir proposé de retourner achever Gareth, le shérif suit l’avis du groupe, et accepte de prendre une nouvelle route, vers de nouvelles rencontres, de nouveaux dangers. Washington où Eugene prétend pouvoir inverser le processus de contamination ? On aimerait également savoir où se trouve la jolie Beth, kidnappée au cours de la saison précédente. Quelque chose nous dit que ça ne devrait pas tarder...

Après le générique, Scott Gimple a réservé aux fans une sacrée surprise : Morgan Jones (Lennie James), l’un des personnages de la saison 1, retrouvé par Rick dans l'épisode 12 de la saison 3, a quitté la maison où il s’était enfermé, avec armes et vivres. Va-t-il rejoindre nos héros ? Les affronter ? Avec ce premier épisode explosif, la saison 5 redistribue les cartes d’une série qui ne cesse de rebondir, comme ses protagonistes. Contraints d’aller de l’avant. Chasser ou être chassé ? Difficile de trouver meilleur slogan.

A lire aussi : The Walking Dead, à quoi ressemblent-ils dans la vraie vie ?

Plus d'articles

Sur le même sujet