"The Walking Dead" saison 7, épisode 3 : sale temps pour Daryl

TÉLÉ

RECAP - Il est temps pour Daryl de subir les conséquences de sa rébellion, dans "The Cell", l'épisode 3 de la saison 7 de "The Walking Dead". Le personnage incarné par Norman Reedus se retrouve prisonnier dans le camp des Sauveurs, pour le pire et pour le pire.

Une semaine après la découverte de ce paradis qu'est le Royaume, la saison 7 de The Walking Dead nous emmène derrière les lignes ennemies avec "The Cell", l'épisode 3. Daryl est fait prisonnier par Negan et ses hommes après s'en être pris à lui dans le premier épisode, quelques secondes après le meurtre d'Abraham, un acte courageux - mais surtout irréfléchi - qui a mené à la mort de Glenn. Le calme avec Carol et Morgan, laisse place à l'enfer avec le personnage incarné par Norman Reedus, dans le camp des Sauveurs.

La série continue d'expérimenter, comme elle le fait depuis quelques saisons, un récit éclaté entre plusieurs groupes de personnages. Une structure qui avait parfaitement fonctionné lors de la deuxième partie de la saison 4 après la destruction de la prison, et qui s'était un peu embourbé la saison dernière, la faute à une mise en place trop évidente de l'arrivée de Negan dans la série. La série semble repartir sur de bonnes bases cette saison, et malgré un premier épisode qui a fait parler - notamment sur LCI - ces différents points de vue sont particulièrement bien utilisés et introduisent judicieusement ce nouveau monde.

Survivre, mais à quel prix ?

Si "The Cell" suit le quotidien douloureux de Daryl, il s'intéresse tout autant à Dwight et à sa relation particulière avec Negan. Tous les Sauveurs ne suivent pas le psychopathe incarné par Jeffrey Dean Morgan par gaieté de coeur, nombre d'entre eux ont peur de lui. Et c'est notamment le cas de Dwight. Dans la saison 6, il a croisé la route de Daryl, alors qu'il tentait de s'échapper avec sa femme et sa belle soeur. Pourchassé par les hommes de Negan, il fait finalement machine arrière, pour prêter de nouveau allégeance à son leader, sa récompense ? La moitié du visage brûlé et Negan qui oblige sa femme à l'épouser.

Dwight n'ose rien, il suit les ordres sans discuter, et convainc même un Sauveurs en fuite de revenir vers Negan, avant de lui tirer dessus. Negan a instauré une telle atmosphère de terreur que ses hommes pensent que le simple fait d'être encore en vie vaut tout le reste.  Ces survivants doivent-ils laisser cette horrible personne faire ce qu'elle veut parce qu'il les protège ? C'est la question que pose l'épisode, à travers le personnage de Dwight. Et c'est en ce sens que "The Cell" est un épisode important : on laisse de côté les héros, pour explorer un personnage secondaire, lui donner de la substance. On a souvent reproché à The Walking Dead de ne pas soigner ces personnages-là, voilà sa réponse.

Dwight et Daryl sont-ils les mêmes ?

Dwight et Daryl sont très similaires, plus que le premier ne peut le penser. Les deux sont rongés par la culpabilité, et si Daryl n'a pas encore craqué, Dwight, lui, "est Negan" parce qu'il tient à sa femme et veut la protéger d'une mort assurée. Voilà ce qu'est la menace constante et terrifiante de Negan. Plus personne ne pense par lui-même, les Sauveurs sont embarqués dans cette spirale infinie. Daryl s'en veut d'avoir fait tuer Glenn, et Dwight prend un malin plaisir à lui rappeler,  mais leur relation évolue au fil de l'épisode, et les deux pourraient trouver un terrain d'entente dans les semaines - ou mois - à venir. 

Lire aussi

    Et aussi

    Lire et commenter