"The Walking Dead" saison 7, épisode 4 : le Negan show... encore

TÉLÉ

RECAP - Il est l'heure pour les habitants d'Alexandria de faire connaissance avec Negan et ses Sauveurs. Dans "Service", l'épisode 4 de la saison 7 de "The Walking Dead", le personnage incarné par Jeffrey Dean Morgan débarque dans ce petit paradis pour leur faire vivre l'enfer.

La semaine dernière, Daryl, prisonnier des Sauveurs, était torturé à coup de "Easy Street", jouée en boucle chaque matin pour le réveiller. Ironiquement, cette semaine "The Walking Dead" nous joue la même chanson, à nous téléspectateurs, en choisissant la rue de la facilité avec "Service", l'épisode 4 de la saison 7. Après quelques moments passés du côté du Royaume d'Ezekiel, et du Sanctuaire des Sauveurs, la série de AMC nous ramène avec Alexandria avec une mauvaise surprise pour ses habitants : l'arrivée de Negan.

 On le sait, Negan est cruel, terrifiant, émasculateur, dangereux. Un véritable cauchemar pour ceux qui se mettent en travers de sa route. Il l'a prouvé lors du premier épisode avec le double meurtre sanglant de Glenn et Abraham, il l'a prouvé lors de l'épisode 3, montrant à Daryl que les Sauveurs étaient à sa botte, que quoi qu'il fasse ils lui seraient toujours fidèles. Ce n'était apparemment pas suffisant, puisque Scott Gimple - le showrunner - et son équipe de scénaristes ont voulu nous le montrer une nouvelle fois cette semaine.

Disque rayé

Le psychopathe incarné par Jeffrey Dean Morgan débarque à Alexandria plus tôt que prévu, à la grande surprise de nos héros. Le traumatisme est toujours présent, en témoigne le visage effrayé d'Eugène à la vue de l'ombre menaçante qui apparaît derrière la grille au début de l'épisode. Le but d'un tel épisode ? On le cherche encore, d'autant plus qu'il n'y a pas de raison particulièrement valable à le faire extra-long. Etait-ce pour montrer aux fans que Negan pouvait humilier et rabaisser Rick devant son groupe ? Il l'a déjà fait lors du premier épisode. Rien de nouveau donc.

Après l'épisode de la semaine dernière, et sa lutte intérieure, il aurait été intéressant de voir un Dwight douter de plus en plus des motivations de Negan lors de ce raid à Alexandria. Malheureusement, il est redevenu ce personnage méchant et unidimensionnel qui s'amuse gratuitement avec Rosita. Quelques scènes qui effaceraient presque tout le travail effectué sur le personnage. Dommage.

Un Negan trop Negan ?

Le leadership de Rick, souvent remis en question, disparaît totalement avec la présence de Negan, qui lui fait même tenir Lucille tout au long de sa visite. Comme il l'explique aux habitants d'Alexandria et ses amis, il n'est plus en charge du groupe, il ne peut rien pour les protéger. La seule manière de les sauver, c'est de suivre les ordres, se soumettre pendant que les Sauveurs pillent la ville de toutes ses armes et son confort. On sent une révolution arriver, de Carl à Rosita, en passant par Spencer : tous ne sont pas enclins à rendre les armes sans se battre.

Reste la performance de Jeffrey Dean Morgan, qui s'éclate dans son rôle, même si l'overdose commence à pointer le bout de son nez. Attention à ce qu'il ne devienne pas une caricature du personnage très théâtrale des comics. Il a la possibilité de véritablement s'emparer et d'en faire sa propre version, il suffit juste de ne pas dépasser cette ligne de la parodie.

Lire aussi

    Et aussi

    Lire et commenter