"The Walking Dead" : retour sur une première partie de saison 7 ratée

TÉLÉ

CRITIQUE - AMC a diffusé dimanche 11 décembre 2016 "Hearts Still Beating", l'épisode 8, qui marque la fin de la première partie de la saison 7 de "The Walking Dead". Alors, que la 2e partie de la saison 7 est diffusée à partir de ce dimanche 12 février, retour sur une très - trop - longue introduction de Negan.

The Walking Dead nous propose-t-elle la pire période de son histoire ? Doit-on arrêter de prétendre qu'elle est une bonne série ? La question se pose, après la diffusion des huit premiers épisodes de la saison 7. Si la série a souvent été critiquée depuis ses débuts, elle nous a toujours offert de très bons épisodes (je pense notamment à The Grove, l'épisode 14 de la saison 4 ou No Sanctuary, le premier de la saison 5). Aujourd'hui, on ne peut plus dire que c'est cas, et cette septième saison pose problème, au delà de la polémique du season premiere.

Pire, c'est un véritable encéphalogramme plat depuis les morts aussi sanglantes que déchirantes de Glenn et Abraham. Les moments d'ennui sont nombreux depuis les débuts de la série, mais ont toujours été contre-balancés par des questionnements intéressants, et de bonnes scènes d'action.  Ce début de saison 7 n'a été qu'une lente introduction de Negan (incarné par Jeffrey Dean Morgan), oubliant au passage qu'il existe d'autres personnages dans la série. Carol et Maggie sont, par exemple, inexistantes.

Jeffrey Dean Morgan, acteur au bord de la parodie

Pour immerger davantage les fans dans ce nouveau monde dominé par Negan et ses Sauveurs, les producteurs ont décidé d'allonger la longueur de quatre épisodes sur les huit diffusés. Une initiative qui n'a fait que renforcer l'ennui, ajoutant de trop longs moments de vide. Notamment pour cet ultime épisode, "Hearts Still Beating", diffusé ce dimanche 11 décembre aux Etats-Unis et proposé ce soir en France sur OCS. 40 minutes à se demander quand les choses vont bouger, pour 10 minutes de scènes qui valent le détour. Et encore, des trois personnages qui meurent, aucun ne retient notre attention. Trois coquilles vides en moins, ça nous fait une belle jambe.

De très longues minutes ajoutées pour nous introduire ce nouveau méchant, sociopathe qui joue sur la violence physique et abuse de violences psychologiques, pour au final nous faire tourner en rond. Le personnage devient une caricature et Jeffrey Dean Morgan est souvent proche de la parodie. On a compris, Negan est une horrible personne qui aime rabaisser ses ennemis et jouer avec sa batte Lucille. Un, voire deux épisodes suffisaient à nous l'imposer : là, c'est cinq de trop. Cette introduction désamorce totalement le choc du premier épisode, nous fait sombrer dans l'ennui et annule tout enjeu possible.

Vers une deuxième partie plus rythmée ?

C'est à partir du dimanche 12 février 2017 que la suite de la saison 7 de "The Walking Dead" est diffusée, avec "Rise Up", le neuvième épisode, qui nous promet une guerre totale entre nos héros et Negan. Oubliez les airs de chien battu et les yeux humides de Rick, il est prêt à prendre les armes. Il était temps. La rébellion s'organise dans les dernières minutes de "Hearts Still Beating", avec Maggie - qui fait donc toujours partie de la série - Michonne, Carl, Jesus, Rosita ou encore Daryl, qui s'est miraculeusement échappé de sa prison. Bien sûr, cet affrontement devra être préparé, et cette fois-ci, les scénaristes ont tout intérêt à ne pas attendre le dernier épisode de la saison au risque de voir les fans déserter un peu plus.

Le choix scénaristique de la fin de la saison 6 et du début de saison 7 a été à double tranchant. Robert Kirkman et Scott Gimple ont décidé de cacher l'identité des victimes de Negan pour ne les dévoiler que le 23 octobre dernier. Le but ? Attirer le plus possible les fans frustrés. Résultat, ils étaient 17,03 millions devant l'épisode, l'un des meilleurs scores de la série. Problème : les audiences n'ont cessé de baisser au fil des semaines : 12,46 millions pour le deuxième épisode, 11,72 millions pour le suivant, 11,4M pour l'épisode 4, 11 millions pour le cinquième, 10,40 pour le sixième et 10,48 pour le septième, en attendant le résultat de l'épisode diffusé ce dimanche...

Lire aussi

Et aussi

Lire et commenter