"Touche pas à mon poste" : le dérapage de Gilles Verdez vu de Twitter

"Touche pas à mon poste" : le dérapage de Gilles Verdez vu de Twitter

DirectLCI
CLASH - Le chroniqueur Gilles Verdez a réagi un peu trop précipitamment mercredi soir dans "Touche pas à mon poste", déclenchant une salve de messages négatifs sur les réseaux sociaux. Beaucoup de bruit pour rien ?

A chaque jour suffit sa polémique, sa phrase de trop. Dans "Touche pas à mon poste" rares sont les journées sans dérapages qui ne manquent pas de déclencher leur lot de réactions houleuses sur Twitter. La dernière en date provient de Gilles Verdez, qui a tenté un rapprochement douteux entre la non-consommation de porc par certains et la diffusion d'un extrait de l'émission "Man vs Wild". "On ne tue pas un cochon pour le manger, il existe des gens qui sont heurtés par ça", s'est écrié le chroniqueur. Après le spot publicitaire, Gilles Verdez a avoué qu'il avait parlé de façon trop spontanée.

Le tweet vache :

@aureliek1 : On ne devrait pas montrer de vache non plus dans ce cas... Animal sacré pour les indou #VerdezCochon

Les tweets d'avertissement :

‏@GeantRomain Attention quand même aux amalgames et aux raccourcis. C'est une emission média, pas le parlement ukrainien. #tpmp #VerdezCochon

@BValarcher : À toujours vouloir ce rendre plus intéressent que les autres Verdez passe vraiment pour un con... #tpmp #verdezcochon

@Soaina il voulait réagir, pour le coup il aurait peut être du tourner sa langue ds sa bouche #VerdezCochon

Le tweet calembour :

‏@emissionravioli #VerdezCochon n'envoie jamais de colis par la poste, parce qu'il y a des frais de porc. #TPMP

Le tweet écolo :

@lasconi35 : Perso je suis plus choqué par la quantité de bouffe foutu tous les jours à la poubelle quand certains crèvent la dalle #VerdezCochon

Le tweet lucide :

@LAMBDA52403718 #VerdezCochon Que d'inventions de buzz TPMP trouve pour vanter ensuite aux publicitaires le nombre de tweets, Réultat "pactol" trop fort !!!

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter