"Touche pas à mon poste" : nouvelle mise en garde du CSA pour des propos sur un danseur mineur

"Touche pas à mon poste" : nouvelle mise en garde du CSA pour des propos sur un danseur mineur

TÉLÉ
DirectLCI
SANCTION - Le CSA a adressé une "mise en garde" à D8 après une chronique sur les images d'un jeune danseur de l'Opéra de Paris.

"Touche pas à mon poste" ne fait pas rire tout le monde... La chaîne D8 a été "mise en garde" par le CSA qui avait été saisi par le directeur adjoint de l'Opéra de Paris. Cela fait suite à une chronique de Camille Combal diffusée le 3 septembre dernier dans "TPMP". Une séquence dans laquelle figurait un danseur mineur, et dont l'anatomie avait été moquée par le chroniqueur. Ces images avaient été filmées à l'occasion d'une visite de Fleur Pellerin à l'Opéra de Paris.

"Propos moqueurs et humiliants"

Si les parents du jeune danseur ont donné leur autorisation à Canal+ pour exploiter les captations de leur fils, la chaîne de la TNT, elle, n'en avait pas le droit. Le gendarme de l'audiovisuel a donc constaté que les parents n'avaient pas été "prévenus du thème de l'émission, de son titre et de son objet au moment de donner leur consentement". Par ailleurs, le CSA a relevé "des propos moqueurs et humiliants vis-à-vis de l'élève non flouté et donc aisément identifiable" lors de la diffusion des images dans "TPMP".

De son côté, le patron du groupe Canal+, Vincent Bolloré, a adressé une lettre au directeur de l'Opéra national de Paris assurant son "attachement au respect et à la dignité des personnes présentées dans les émissions", et de préciser "qu'il veillerait à ce que de tels incidents ne se reproduisent pas".

À LIRE AUSSI >> "On va niquer les trisomiques" : D8 mise en demeure par le CSA

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter