"TPMP" : Matthieu Delormeau taxe Booba d'homophobe en direct

TÉLÉ

CLASH - Quelques jours après avoir traité Booba de misogyne pour ses paroles violentes envers le femmes, Matthieu Delormeau a taxé le rappeur d'homophobe ce mardi 31 mai dans "Touche pas à mon Poste", en sa présence.

Présent sur le plateau de "Touche pas à mon Poste" ce mardi 31 mai, Booba a été bien accueilli par Cyril Hanouna et ses chroniqueurs...  À  l'exception de Matthieu Delormeau, qui n'a pas hésité à accuser le rappeur d'homophobie après avoir décortiqué les paroles de la chanson "La Faucheuse" et notamment une phrase qu'il juge lourde de sens.

"J'avoue ne pas connaitre sa discographie mais j'ai noté des phrases, assure-t-il à Cyril Hanouna. Je reconnais que vous avez un talent fou monsieur Booba, mais ce qui me choque vraiment c'est la misogynie et l'homophobie" lance-t-il au rappeur, avant de citer en exemple : "Ma réalité tue, la fuir pue l'homosexualité". Le chroniqueur de "Touche pas à mon Poste" est scandalisé par de tels propos et rappelle que le taux de suicide chez les jeunes homosexuels est bien trop élevé en France, et que ce type de chansons n'aident pas.

Des explications qui ne convainquent pas

Pour Booba, aucune homophobie "là-dedans", et s'en défend très maladroitement : " Ça veut simplement dire fiotte, ça n'a rien d'homophobe. Il n'y a que ça que tu as retenu ? J'ai un milliard de chansons, je dis plein de choses et tu t'arrêtes sur deux lignes et tu me traites d'homophobe", ajoutant qu'il ne s'agit pas "d'une insulte mais d'une métaphore". Pas sûr que sa défense soit bien convaincante. 

Le 23 mai dernier, le chroniqueur s'était déjà attaqué à Booba après son passage dans "Sept à Huit" : "Moi franchement, ce côté 'toutes des putes sauf ma mère', je ne suis pas féministe mais cette manière de dire 'certaines filles sont des putes, d’autres non, et moi je sais faire la différence'. Je pense qu’aucune fille aujourd’hui, qu’elle soit d’ailleurs vraiment prostituée ou peu importe ce qu’elles font, ne mérite pas d’être traitée de pute. Et comme par hasard, il ne parle jamais des filles qu’il aime bien dans ses chansons, mais toujours des filles qui méritent d’être traitées de pute".

A LIRE AUSSI >>  "TPMP" : l'attitude de Nabilla lors de son procès n'a pas plu à Matthieu Delormeau

Lire et commenter