Valérie Benaïm : son coup de gueule contre la presse people

Valérie Benaïm : son coup de gueule contre la presse people

DirectLCI
VIE PRIVEE - Valérie Benaïm, la chroniqueuse de "Touche pas à mon Poste" n'a pas apprécié les photos de Closer révélant l'identité de son compagnon. Sur le plateau de l'émission, elle a poussé un coup de gueule contre la presse people.

"Mon métier est public, ma vie n’est pas publique". Vendredi, Valérie Benaïm a poussé un gros coup de gueule dans l’émission Touche pas à mon poste, dans laquelle elle officie depuis deux ans en tant que chroniqueuse. La raison de cette colère ? Des photos de son compagnon "Patoche" dévoilées par la presse people. Patoche, c’est la célébrité que l’on n’avait jamais vue jusque-là, mais dont on parle souvent dans la célèbre émission de D8. En effet, Cyril Hanouna fait toujours référence à cet homme sans visage qui partage la vie de Valérie Benaïm.

Closer a décidé de mettre fin à ce mystère si bien gardé en publiant des photos prises dans la rue du couple en titrant "on a retrouvé le Patoch". Une paparazzade qui a eu le don d’agacer l’animatrice. "Ça m’ennuie, ça n’intéresse personne", regrette-t-elle sur le plateau de Touche pas à mon poste. Elle comprend qu’on puisse rire de "l’inconnu le plus connu" sur le plateau. "En revanche, quand ça devient réel et qu'on enquête sur la vie privée, ça m'embête". Elle ajoute : "je n'ai jamais joué avec ma vie privée. On n'a jamais connu le papa de mon fils. Mon compagnon, lui, n'est absolument pas quelqu'un de public. Ça ne lui plait pas, c'est normal!"

"En Angleterre, c'est 100 fois pire"

La chroniqueuse trouve un soutien auprès de ses collègues, Jean-Luc Lemoine estime qu’elle a "été fliquée". En revanche, si elle cherchait un bon avocat en la personne de Cyril Hanouna, c’est raté. L’animateur lui explique que cela fait partie des règles du jeu lorsqu’on a un métier public. Il rappelle que, par ailleurs, le magazine a fait un carton en révélant au monde entier la relation Gayet-Hollande et précise dans son argumentaire qu’en "Angleterre c’est 100 fois pire"… Une argumentation qui ne convainc pas franchement Valérie Benaïm.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter