Vanessa Burggraf quitte ONPC : "J'ai passé des dimanches un peu difficiles"

DirectLCI
CASE DÉPART - Elle devait retrouver sa place aux côtés de Yann Moix à la rentrée dans "On n'est pas couché", l'émission animée par Laurent Ruquier sur France 2, mais en a décidé autrement. "C'est ma décision, je ne suis pas poussée dehors", assure dans la journaliste qui retourne à France 24.

Vous ne la verrez plus à l'antenne le samedi soir. Alors que sa présence à la rentrée avait été confirmée, Vanessa Burggraf ne rempilera pas pour une seconde saison en tant que sniper dans "On n'est pas couché" sur France 2. Un choix personnel, annonce-t-elle dans Le Parisien jeudi. "C'est ma décision, je ne suis pas poussée dehors", affirme-t-elle, devançant sans doute ceux qui pourraient dire qu'elle a été remerciée. 

L'ancienne journaliste de France 24 dit avoir reçu "une belle proposition qu'elle ne pouvait pas refuser" de la part de son ancien employeur. Un an seulement après son départ, elle retrouvera les équipes de la chaîne d'information en continu en tant que directrice de la rédaction francophone. Vanessa Burggraf dit avoir été contactée il y a trois semaines par la direction de la chaîne sur laquelle elle travaillait depuis son lancement, il y a onze ans. "Laurent Ruquier m'a dit de prendre 8 jours pour y réfléchir et m'a laissé jusqu'au bout la liberté de rester ou de partir", explique-t-elle.

En vidéo

ONPC : Vanessa Burgraff sévèrement taclée par Sheila et Christine Ockrent

J'ai fait une erreur en 40 émissions. Ça arrive à beaucoup de journalistes de faire des erreurs. On ne m'a pas fait de cadeau, ce sont les règles du jeu, je les accepte.Vanessa Burggraf, pas rancunière

"Elle a beaucoup souffert cette année. Je crois qu'elle est soulagée de partir", raconte Laurent Ruquier, quelque peu fâché de voir qu'elle "n'était jamais épargnée" alors "ses prédécesseurs aussi faisaient des erreurs et qu'on n'en parlait pas autant". Si les internautes n'ont pas été tendres avec elles, certains invités n'ont également pas retenu leurs coups. Deux séquences auront notamment cristallisé la colère des téléspectateurs. Il y a eu ce fou rire face à Philippe Poutou en pleine campagne présidentielle, qu'il a d'ailleurs lui même parodié dans un de ses clips. 

Puis cet échange siglé "fake news" avec l'ex-ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, sur une "réforme de l'orthographe" qui n'a en fait jamais existé. Sur ce point, Vanessa Burggraf se veut précise : "il faut remettre les choses dans leur contexte. J'ai fait une erreur en 40 émissions. Ça arrive à beaucoup de journalistes de faire des erreurs. On ne m'a pas fait de cadeau, ce sont les règles du jeu, je les accepte. Quitter Ruquier est mon seul et unique regret", assure celle qui dit avoir vécu des "moments difficiles, douloureux même". "J'ai passé des dimanche un peu difficiles", reconnaît-elle, ravie de retrouver l'ombre. Et sans doute de suivre désormais ONPC devant son écran de télévision.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Médiasphère

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter