"Versailles" : un acteur blessé sur le tournage poursuit son combat judiciaire contre la série de Canal +

"Versailles" : un acteur blessé sur le tournage poursuit son combat judiciaire contre la série de Canal +

DirectLCI
JUSTICE – Sa plainte contre la production de la série de Canal +, dont la saison 3 démarre lundi, s’est soldée par un non-lieu en janvier. Amputé d’un pouce après un accident sur le plateau en 2014, Raphaël Lévy a fait appel. "La seule justice que je peux obtenir, c’est la vérité", dit-il à 20 Minutes.

Depuis trois ans, il multiplie les auditions. En vain. "Je constate, je ne tire pas de conclusion", dit-il, se refusant à lier sa situation actuelle à l’accident qui aurait pu lui coûter la vie il y a bientôt quatre ans. Raphaël Lévy se souvient très bien de ce jour d’octobre 2014. En costume d’époque, il tourne pour la saison 1 de la série de Canal + "Versailles" une scène dans la forêt de Rambouillet. "J’entends 'Fais gaffe !' Je prends un truc en pleine gueule et je perds connaissance", raconte-t-il à 20 Minutes. Le "truc" en question est une branche de 230 kg qui vient de chuter de 10 mètres.

Le comédien souffre d’un traumatisme crânien, de trois dents et d’un nez cassé. Sa cuisse droite est perforée, son pouce gauche amputé. "Je ne m’attendais pas à de telles blessures", relate-t-il au quotidien. Fin 2015, Il décide de porter plainte contre Capa Drama, qui produit la série, pour violences involontaires, mise en danger de la vie d’autrui et violation des conditions de sécurité. Une action qui se solde par un non-lieu en janvier dernier. "Aucun manquement éventuel ou avéré n’est en lien certain avec les blessures de M. Lévy, dont l’origine apparaît purement accidentelle", peut-on lire dans l’ordonnance du juge, citée par Le Parisien.

En vidéo

Le château de Versailles, la démesure du Roi Soleil

"Cette histoire aurait été un non-évènement si Capa Drama s’était bien comportée. Au lieu de quoi, ils ont voulu dissimuler, n’hésitant pas à tenter d’établir des faux et manipulant des pièces", affirme au Parisien Me David Koubbi, l’avocat du comédien. La société de production assure elle que "toutes les précautions ont été prises" et qu’elle a "joué la transparence la plus totale" en "transmettant toutes les informations et l’ensemble des rushes". "La seule chose que je peux obtenir, c’est la vérité", déclare Raphaël Lévy à 20 Minutes. Une vérité sur laquelle la justice devra faire la lumière.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter