VIDEO - Agustin Galiana répond à la polémique sur son baiser volé à Candice Pascal lors du prime de "Danse avec les stars 8"

TÉLÉ
DirectLCI
HOT - C’est le chouchou des téléspectateurs de la saison 8 de "Danse avec les stars" sur TF1. "Coupable" d’un baiser inattendu à sa partenaire Candice Pascal, lors du dernier prime, le comédien Agustin Galiana répond à ses détracteurs.

Les fans de 3Danse avec les stars3 ne s'en sont toujours pas remis. Samedi 18 novembre, lors du prime de l’émission de TF1, le comédien espagnol Agustin Galiana a volé un baiser à sa partenaire, Candice Pascal, à l’issue d’un paso doble brûlant qui lui a valu les meilleures notes de la soirée. Mais aussi une petite polémique. La séquence a en effet été hyper commentée sur les réseaux sociaux par des téléspectateurs pas forcément très à l’aise avec ce débordement d’affection inattendu. 


Dans une interview accordée ce mardi à Voici, l’intéressé se défend. "En Espagne, les hommes sont très détendus, mais il ne faut pas sortir le bisou du contexte !", assure-t-il "On était en train de danser un paso doble. On dansait une danse espagnole, on dansait la passion. Et quand je me mets dedans, je me mets dedans ! C’est sorti comme ça. À la fin, Candice ne m’a pas giflé. Elle était complètement souriante et surprise mais à aucun moment, je n’ai eu aucun mauvais mot de sa part, ni reproche hors antenne."

Si elle était gênée, elle l’aurait ditAgustin Galiana dans "Voici"

Pour le grand favori de l’émission de TF1, la réaction de sa danseuse prouve qu’il n’a rien à se reprocher. "Si elle était gênée, elle l’aurait dit", observe-t-il. "C’était un petit bisou d’amitié. Ça se passe très bien entre nous, on rigole beaucoup. On est plus contents que jamais ! Je pense que comme elle a quelqu’un dans sa vie, elle ne veut pas déranger son copain. Mais elle ne m’a pas dit un seul mot en privé par rapport à ça."

Le comédien en profite également pour démentir la rumeur d'une romance avec Tatiana Silva, la Miss Météo de TF1 qui participe comme lui au programme. Quand je travaille avec des gens, je tombe amou­reux d’eux. Mais artis­tique­ment, humaine­ment", précise-t-il. "Je ne suis pas amou­reux d’elle. C’est comme avec Candice. J’ai besoin d’ai­mer l’autre pour travailler. Je ne pour­rais jamais travailler avec quelqu’un que je déteste." Voilà qui est dit.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter