VIDÉO - Audrey Pulvar, au bord des larmes, rappelle sur le plateau de "C à vous" que le Front National est un parti d'extrême droite

DirectLCI
COLÈRE - Quelques jours après avoir été suspendue de CNews pour avoir signé une pétition anti-FN, Audrey Pulvar était l'invitée de "C à vous" sur France 5 mardi. Très émue, elle est revenue, la voix chevrotante, sur le danger que représente le parti de Marine Le Pen.

Fin avril, Audrey Pulvar s'est positionnée contre le FN pour le second tour de la présidentielle, en signant la pétition "Féministes, nous ne voulons pas du Front National. Nous votons Emmanuel Macron". Un geste qui n'a pas plu à sa chaîne (CNews) qui a décidé de la suspendre de l'antenne. Ce mardi 2 mai, la journaliste était l'invitée d'Anne-Sophie Lapix sur le plateau de "C à vous" et est revenue sur cette affaire, en réaffirmant sa position.

"Ma position est une position de principe et de lutte contre l'extrême droite, et pas forcément une position partisane pour Emmanuel Macron, insiste-t-elle. Je m'attendais à une réaction, je ne m'attendais pas à cette réaction-là, je la respecte", assure-t-elle. Ajoutant : "Je la conçois à défaut de la comprendre. Une décision qui a été prise par la direction de CNews que je respecte. Chacun a pris ses responsabilités"


Mais l'animatrice de la chaîne du groupe Canal veut aussi rappeler que Marine Le Pen n'est pas juste un visage que le Front National utilise : elle représente ce parti extrémiste. "Qui peut douter aujourd'hui que Marine Le Pen soit la candidate du Front national, qui peut douter aujourd'hui que le Front national est un parti d'extrême droite ?" assure-t-elle dans une longue tirade, au bord des larmes et la voix tremblante.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter