VIDÉO - Mais pourquoi Benjamin Castaldi a-t-il montré ses fesses dans TPMP ?

VIDÉO - Mais pourquoi Benjamin Castaldi a-t-il montré ses fesses dans TPMP ?
TÉLÉ

SANS GÊNE – Mardi 10 janvier dans l’émission de Cyril Hanouna, Benjamin Castaldi a poussé un coup de gueule contre les médias. Les accusant de vouloir créer le "buzz" sur du vide, il a choisi de leur répondre en montrant ses fesses.

"Je vais faire un vrai gros buzz (…) Je vais montrer mon cul". Voilà comment Benjamin Castaldi, chroniqueur sur "Touche Pas à Mon Poste", a choisi de répondre aux médias, suite au déluge d’articles fait à son sujet. L’ancien présentateur de TF1 était très agacé par le traitement de la presse concernant une petite blague qu’il avait fait la vieille. Cyril Hanouna lui avait adressé une petite pique et il avait feint de quitter les plateaux, l’air vexé. Bien entendu, quelques minutes plus tard, Benjamin Castaldi était revenu en plateau, sourire aux lèvres. Il était donc clair que cette scène était préparée et pas spontanée. 

J’ai l’impression que dans cette émission, quoi qu’on dise, quoi qu’on fasse, quoi qu’on exprime, c’est toujours le buzz- Benjamin Castaldi

"J’ai l’impression que dans cette émission, quoi qu’on dise, quoi qu’on fasse, quoi qu’on exprime, c’est toujours le buzz" explique Benjamin Castaldi, visiblement agacé. "Moi, je propose de faire un vrai gros buzz. Un truc dont on va parler demain, mais alors partout. Je vais montrer mon cul". Le chroniqueur s’est ensuite exécuté sous les applaudissements du public. Une réponse faite aux médias qui l’ont fustigé et qui, suite à cette séquence, ont sûrement compris le message.

Lire aussi

En vidéo

L'interview de Benjamin Castaldi dans La Médiasphère

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

"Nous avons perdu la maîtrise" de l'épidémie, alerte l'infectiologue Karine Lacombe

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 52.000 nouveaux cas en 24 heures, nouveau record quotidien

Caricatures, loi sur le voile, mise à l'honneur d'Israël... quand la France est visée par un boycott

Provocations d'Erdogan, manifs hostiles... après un nouveau dimanche tendu, la France hausse le ton

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent