VIDÉO - Elle revient ce soir sur NT1 : on a lu le livre de "Super Nanny" (et il est plein de très bons conseils)

TÉLÉ
DirectLCI
LA BONNE ÉDUCATION - Elle est déjà venue en aide à une cinquantaine de familles à la télévision. Et Sylvie Jenaly, allias "Super Nanny", n'est pas près de s'arrêter là. Elle publie aux éditions XO "On ne naît pas parent, on le devient", ouvrage dans lequel elle livre ses meilleures astuces pour bien se comporter avec ses enfants. Entre discipline, règle et beaucoup d'amour.

Lunettes rouges assorties à son t-shirt (et même à sa voiture), elle parcourt la France à la recherche de garnements agités et de parents débordés. Une sorte de Mary Poppins nouvelle génération. "Même si la comparaison s'arrête vite, car je n'ai rien de magique, juste du bon sens et de l'expérience", s'amuse Sylvie Jenaly, la "Super Nanny" qui est appelée au secours quand plus rien ne va à la maison. Alors que débute une nouvelle saison inédite sur NT1 ce vendredi 15 septembre (21 heures), la gouvernante la plus célèbre de France publie On ne naît pas parent, on le devient (éditions XO). Un ouvrage dans lequel elle pose son regard sur l'éducation et distille ses astuces pour gérer les petites crises et les grands maux du quotidien.

Un livre qui sort près d'un an après une enquête du CSA, ouverte après les plaintes de 2.000 téléspectateurs, évoquant des violences psychologiques et mêmes physiques sur les enfants participant au programme. Parmi les recommandations émises par les Sages, figurait la nécessité de "s'assurer du bien-être des enfants, avant et après l'émission". Et c'est bien tout ce qu'elle cherche à faire à travers son livre. 192 pages dans lesquelles elle s'appuie sur des situations rencontrées lors du tournage. "Si on ne possède pas quelques clés, on fait des bêtises", écrit Super Nanny. Du repas au coucher, en passant par la propreté, LCI s'est plongé dans ce guide aux conseils somme toute sensés et logiques. Simples à comprendre. Mais un peu moins à appliquer. En voici les grandes lignes.

Ce que l'on dit à l'enfant

La clé principale ? L'amour. Cela peut sembler idiot mais ça ne l'est pas tant que ça.  "Il n’y a ni mauvais parents ni mauvais enfants ! Il n’y a que des parents un peu perdus. Et des enfants en quête de règles (…) parfois en quête de beaucoup d’amour qui ne demande qu’à s’exprimer. Encore faut-il savoir le faire", explique Sylvie Jenaly qui prône le dialogue pour établir "un cadre et des règles". Premières de ces règles ? Celles de la politesse, qui "doivent être inculquées aux enfants, absolument". 


"Ce n'est pas pour rien qu'on leur parle de 'mot magique' pour évoquer les 'stp' et 'merci'... Oui, ce sont des formules magiques qui vont leur ouvrir bien des portes !", commente Super Nanny. Il faut également leur apprendre à accepter un "non". "Le 'non' est inscrit dans la langue française et ce n'est pas forcément une frustration", souligne-t-elle. A noter que cela marche aussi avec les adultes...


"Mais attention, prévient-elle, la règle doit être juste et simple, sinon elle devient tellement contraignante, toute puissante, qu’elle provoque l’inverse de l’effet attendu". Il suffit juste de "rappeler les principes de base qui doivent être respectés". En revanche, ne jamais donner trop d'explications aux enfants. "On ne doit pas tout justifier. Les parents sont là pour poser des limites qui ne sont pas négociables".

Comment on lui dit

Autre mise en garde : "Ne confondons pas cadre et règles avec méchanceté et malveillance, voire maltraitance". Toujours surveiller son langage en présence des enfants pour éviter tout mimétisme et ne pas élever la voix. "L'autorité, ce n'est pas s'égosiller en permanence. Ce n'est pas hurler des ordres et punir à tour de bras. Et ça ne passe surtout pas par la violence", rappelle Super Nanny pour qui les fessées et les claques sont prohibées. "Jamais !", écrit-elle. Il s'agit également de ne pas contredire l’autre parent, ce qui est d’autant plus délicat quand on est séparé mais il faut "rester une équipe". 


"Pour faire passer un message à un enfant, il faut se mettre à sa hauteur et le regarder dans les yeux", assure Sylvie Jenaly qui n'est pas fan des punitions à tout-va. Quand la situation est bruyante et tendue, elle conseille également de "parler d'un ton très calme, très posé. Presque trop bas afin de pousser les enfants à baisser le ton pour entendre ce que l'on dit. Sans bruit de fond".

Dans quel cadre ?

Le bruit de fond, en particulier celui de la télévision, est l'un des ennemis numéro un de Super Nanny. "Confier sa tranquillité à la télévision, c'est tout de même un problème", estime-t-elle. Alors dès le petit-déjeuner, on coupe tout et on s'installe ensemble autour de la table. "Comme tous les repas, c’est un temps où il est bon d’être un peu en famille", poursuit-elle. Selon elle, "attribuer une place fixe à chaque membre de la famille permet de donner des repères aux enfants et de limiter les conflits". Super Nanny conseille également de dédier un espace aux enfants au sein du domicile, même s'il est petit. "Cela leur donne des repères". Et leur permettra de mieux s'épanouir.

On ne naît pas parent, on le devient - les conseils de Super Nanny, Sylvie Jenaly, avec la collaboration de Caroline Sers. Disponible depuis le 7 septembre 2017, 16,90 euros, 192 pages.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter