VIDEO - "L’amour est dans le pré 2017" : déjà un PACS et un record de coups de foudre

TÉLÉ
DirectLCI
AVANT-PREMIERE – M6 donnera le 19 juin prochain le coup d’envoi de la 12e saison de "L’amour est dans le pré". LCI a pu en voir de premiers extraits en compagnie de l'animatrice Karine Le Marchand et de trois de ses heureux participants.

"Non, je ne suis pas lassée de présenter cette émission !". C’est avec un large sourire que Karine Le Marchand répond à l’avance à la question que tout le monde a envie de lui poser. Si "L’amour est dans le pré" en est déjà à sa 12e saison, la 8e pour son animatrice, aucun signe d’usure, au contraire. "Je prends le pari que nous allons battre des records d’audience", promet même l’intéressée, louant un casting d’agriculteurs "exceptionnels dans leur maturité affective. Ils ont tous envie de faire de la place à quelqu’un. Leurs histoires sont dingues et folles !".


Ce que confirme la productrice de l'émission, Virginie Matéo, qui annonce "une union", en l’occurrence un PACS à la vue des premiers extraits que nous avons pu visionner, avant même la fin du tournage. Mais aussi un record de prétendantes qui se sont installées chez l’un des candidats, dont les téléspectateurs ont pu voir les portraits sur M6 en janvier dernier. Parmi eux, Nathalie, Christophe et Sébastien, "montés à Paris" ce jeudi dans un restaurant parisien réaménagé en ferme d’un jour pour l’occasion.

J’avais envie que cette élection se finisse, je n’en pouvais plus !Karine Le Marchand

Pour Sébastien, 40 ans, éleveur de brebis et de vaches allaitantes en Nouvelle-Aquitaine, l’aventure a un goût bien particulier puisque l’émission lui a permis de retrouver Laetitia, une amie d’enfance qu’il avait perdue de vue depuis l’école primaire, il y a plus de 25 ans. Nathalie, 27 ans, éleveuse de vaches et de chèvres en Bourgogne, est, elle, la première candidate à avoir invité non pas deux, mais trois prétendants sur son exploitation, après avoir été bouleversée par un courrier reçu après le speed-dating.

Une petite entorse au règlement d’un programme qui a attiré 4.41 millions de téléspectateurs de juillet à octobre dernier, plaçant M6 en tête des audiences chaque lundi. Pour Karine Le Marchand, c’est certain, cette nouvelle saison va faire aussi bien, sinon plus. Grâce à la qualité des participants, donc. Mais aussi parce que "c’est une émission qui fait du bien" après la longue séquence politique à laquelle l’animatrice a elle-même participé avec "Une ambition intime", un programme qui reviendra bientôt sur M6 avec des peoples à la place des politiques.

En vidéo

Karine Le Marchand défend "Une ambition intime"

"A titre personnel, j’ai été extrêmement angoissée par ce qu'il s’est passé pendant les derniers mois de la campagne", affirme-t-elle. "J’avais envie que cette élection se finisse, je n’en pouvais plus. Il y avait une chape de plomb sur la tête de tout le monde, sans parler des attentats. Aujourd’hui cette émission arrive à point nommé pour nous donner de la légèreté.' 


Et de l’émotion aussi à l’image de Gégé, jovial éleveur de brebis dont les larmes, de l’ouverture des courriers à sa rencontre avec l’une de ses prétendantes, promettent de beaux moments de télé à partir du 19 juin prochain.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter