VIDEO - Le Zapping de Canal + se paie la tête de Vincent Bolloré

TÉLÉ
VITRIOL - Le patron du "Zapping" de Canal +, Patrick Menais, s’est complètement lâché contre Vincent Bolloré. Il lui consacre une pastille spéciale, bourrée d’extraits du "Complément d’Enquête" à charge contre son superpatron breton.

Patrick Menais n’a-t-il plus rien à perdre ? Concepteur et directeur du "Zapping" de Canal + depuis 1989, il cumule les épisodes à charge contre le patron du groupe, Vincent Bolloré. Celui de ce vendredi 8 avril n’échappe pas à la règle : il a en effet servi un "Zapping" corrosif contre l’homme d’affaires breton, conçu quasi-exclusivement à partir des images du numéro de "Complément d’enquête", diffusé jeudi soir sur France 2.

Un "boss" doublement épinglé

Le grand patron y est épinglé pour sa reprise en mains "musclée" de Canal + et D8, depuis l'an dernier, mais aussi pour d’autres habitudes fâcheuses qu’on lui connaît moins. Il est actionnaire de sociétés détentrices de plantations d’huile de palme en Afrique, qui ne respecteraient pas les lois locales, affirment les auteurs du reportage.
 

Bravant avec audace les mises en garde de Vincent Bolloré, Patrick Menais risque-t-il sa place, au grand dam des fidèles téléspectateurs du "Zapping" ? Il semble inscrit depuis longtemps sur la liste noire du patron du groupe Canal +, révélée par le Canard Enchainé, et sur laquelle figurait également Jean-Baptiste Rivoire, patron de "Spécial Investigation". En octobre 2015 déjà, des rumeurs relataient que Patrick Menais était sur la sellette. 
 
A LIRE EN +
>>
Ce qu'on apprend en regardant le "Complément d'enquête" sur Vincent Bolloré
>>
"Crédit Mutuel", quand Bolloré avait déjà une dent contre le Zapping   

Sur le même sujet

Lire et commenter