VIDEO - "Les Z'amours" : Bruno Guillon dédie sa première à Tex

TÉLÉ
DirectLCI
FAIR PLAY – Bruno Guillon a pris jeudi 1er février les commandes des "Z'amours" sur France 2, profitant de l’occasion pour saluer Tex, son prédécesseur, viré suite à un dérapage au sujet des violences conjugales. Une première très commentée sur les réseaux sociaux.

Rien n’a changé, ou presque. 24 heures après la dernière de Tex, aux commandes des Z’Amours, les téléspectateurs de France 2 ont pu découvrir ce jeudi son remplaçant, Bruno Guillon. Même habillage, même plateau, même mécanique de jeu… L’animateur de la matinale de Fun Radio marche dans les pas de son prédécesseur. Et profite de l’occasion pour lui rendre hommage : 


"Bonjour et bienvenue sur le plateau des Z’amours. Un public en pleine forme, merci pour vos applaudissements. Des applaudissements que je veux dédier ce matin à mon camarade Tex que j’embrasse", lance-t-il en préambule avant de présenter les couples candidats du jour.

Ce clin d’œil n’a rien d’inattendu puisque dans une interview accordée à "Télé-Loisirs", Bruno Guillon a révélé avoir échangé par téléphone avec celui qui a été évincé suite à une blague sur les violences conjugales, lors d’une émission diffusée sur C8 : "Il a été extrêmement bienveillant à mon égard. Il m’a souhaité bon courage et m’a dit : si tu as besoin d’un coup de main ou d’un conseil, n’hésite pas à m’appeler."


Sur la forme, "Les Z’amours" version Bruno Guillon n’ont pas (encore ?) fait leur révolution. Sans doute pour ne pas déstabiliser des téléspectateurs habitués à celui qui présentait le jeu depuis octobre 2000. Sur les réseaux sociaux, les commentaires étaient plutôt partagés après cette première :

Reste à connaître désormais l'impact de ce changement d'animateur pour un programme à l'antenne depuis février 1995. Ce mercredi, la dernière de Tex a été suivie par 894.000 téléspectateurs (16,7% du public) plaçant la chaîne devant toutes ses concurrentes. Les six derniers numéros présentés par l'humoriste avaient été regardés par 902.000 personnes en moyenne (17% du public).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter