"The Island" sur M6 - Mike Horn : "Même cul nu, tu peux y aller et rester en vie"

TÉLÉ

À L’AVENTURE – Les naufragés sont de retour pour une troisième saison, ce lundi, toujours sous le regard bienveillant de l’explorateur le plus capé de la planète. Et lui, qu’aurait-il fait s’il avait participé à l’émission ? Le Suisse s’est penché sur la question pour LCI. Une rencontre apaisante.

On serait tenté de penser qu’on part chaque matin à l’aventure en prenant les transports en commun à l’heure de pointe. Une idée qui nous fait bien vite sentir bête en présence de Mike Horn. Le Suisse, qui a emmené Matt Pokora « A l’état sauvage » en février sur M6, a un sacré CV. Surnommé le plus grand explorateur de l’ère moderne, il a repris son rôle de conseiller pour les candidats de « The Island », qui revient ce lundi soir, toujours sur M6. Pour cette troisième saison, quatre groupes de naufragés – 11 femmes et 11 hommes – devront survivre sur une île déserte et retrouver, par eux-mêmes, la civilisation. Sa poignée de main est aussi ferme que son discours est doux et... apaisant.

Lire aussi

"La survie, c’est un style de vie", nous explique-t-il. Mais aurait-il participé à l’émission si elle avait existé dans le passé ? "Je ne pense pas". "Pour moi, ce n’était pas vraiment un jeu. Rester vivant c’était la vraie vie, c’est devenu un métier aujourd’hui", poursuit celui qui était membre des Forces spéciales sud-africaines à l’âge de 18 ans. On lui a tout de même demandé ce qu’il aurait emmené dans ses valises s’il avait été candidat – chaque aventurier n’ayant le droit qu’à une seule tenue pour toute la durée du programme – et les outils indispensables pour s’en sortir dans des conditions extrêmes. Ses réponses sont, vous le verrez dans la vidéo ci-dessus, surprenantes. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter