VIDÉO - Nicolas Bedos s'adresse à François Hollande et Julie Gayet dans "On n'est pas couché"

VIDÉO - Nicolas Bedos s'adresse à François Hollande et Julie Gayet dans "On n'est pas couché"

BUZZ - Nicolas Bedos s'est encore fait remarquer dans "On n'est pas couché" sur France 2. Dans une chronique, le jeune homme s'est notamment directement adressé à François Hollande et Julie Gayet.

Nicolas Bedos récidive. Samedi soir dans On n'est pas couché, le chroniqueur a proposé un retour sur sa dernière chronique au sujet de Dieudonné . "Je remercie solennellement l'Etat israélien, qui a bien voulu me cacher pendant quelques semaines. Des gens merveilleux, bien que légèrement collant", déclare-t-il.

"Je demande du fond du cœur à tous les juifs de France de me lâcher la grappe. Ce n'est pas parce que je me suis opposé à M. Dieudonné que vous avez le droit de me faire des bisous dans la rue", confesse-t-il, avant de notamment ajouter : "J'adore le porc. D'ailleurs, si je suis rentré en France, c'est que je suis bien décidé à récupérer mon harem de cochonnes parisiennes, notamment quelques actrices dans lesquelles François Hollande a osé s'introduire".

Nicolas Bedos s'en prend encore à François Hollande

Le chroniqueur continue de plus belle en s'adressant encore une fois au président de la République. "Cher François, que ce soit bien clair, l'Élysée c'est à toi. (...) Les gonzesses sont nos attributions. En plus c'est nouveau, on ne t'a jamais vu aux réunions des infidèles célèbres. Tu portais un casque là aussi ?", demande-t-il. La Gayet, c'est du lourd, mec. Nous, Gayet, on la tente en 4e année. Ça fait 7 ans que je potasse le dossier. (...). Avec la tronche que t'as, si ce n'est pas de l'abus de pouvoir...".

Nicolas Bedos poursuit sa chronique en appelant Julie Gayet à la raison. "Julie, mon amie, sors de là immédiatement. T'es tombée dans un traquenard. Tu veux que je te dise, les hommes politiques sont le sida des vedettes. Demande à Pulvar, Grace Kelly, Schönberg, Anne Sinclair, Carla Bruni (...) Je te redonne mon numéro : 04 47 625, c'est l'indicatif yiddish, 18 27 22 La politique est un poison, reviens tout de suite à la maison".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

En célébrant Youri Gagarine, Poutine dit vouloir que la Russie reste une grande puissance "nucléaire et spatiale"

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

Lire et commenter