VIDEO - On a retrouvé Lynda Carter, la Wonder Woman de la série télé... et elle n'a pas changé

TÉLÉ
DirectLCI
PORTRAIT - Sa performance énergique et sa grande beauté ont marqué plusieurs générations de téléspectateurs. Interprète de Wonder Woman dans la série des seventies, la comédienne Lynda Carter a illuminé fin mai le tapis rouge du film interprété par Gal Gadot. L’occasion de revenir sur le parcours d’une héroïne "bad ass" avant l’heure.

Pour les plus nostalgiques d’entre nous, c’est LA vraie Wonder woman. A la fin des seventies, Lynda Carter fait tourner la tête de nombreux téléspectateurs... et pas seulement grâce à ses talents d'actrice. Pour incarner la superhéroïne créée en 1941 par William Moulton pour DC Comics, la Warner a fait appel à celle qui remporta l’élection de Miss world USA en 1972. Egalement chanteuse, cette jolie brune, née d’un père irlandais et d’une mère mexicaine, va combattre les méchants dans son emblématique costume aux couleurs du drapeau américain durant quatre saisons et pas moins de 60 épisodes. 


Lorsque fin 1979, la série s’achève, Lynda Carter monte sur scène à Las Vegas tout en tournant une poignée de téléfilms peu mémorables. Son mariage, en 1984, avec l’avocat Robert Altman – à ne pas confondre avec le cinéaste du même nom – va l’éloigner des plateaux puisqu’elle quitte Los Angeles pour Washington. Elle va avoir deux enfants, James et Jessica. Mais sa carrière va prendre un sérieux coup lorsque le nom de son compagnon est cité dans le scandale de la BCCI (Banque de crédit et commerce international), accusée de blanchir l’argent des cartels de la cocaïne. Il sera finalement disculpé.

Pour revoir Lynda Carter sur le devant de la scène, il va alors falloir patienter jusqu’au début des années 2000. A la télé, elle décroche de petits rôles dans New York, Unité Spéciale et Smallville. Puis elle participe à la comédie musicale Chicago et lance un spectacle musical qui va faire le tour des Etats-Unis, dans un registre jazz-blues qui va se prolonger par le succès de l’album At Last, en 2009, suivi par Crazy Little Things, en 2011. Dans un registre un brin différent, elle prête sa voix à l’univers des jeux vidéos, de The Elder Scrolls à Fall Out 4 pour lequel elle a composé et interprété plusieurs titres.  

Si elle ne participe pas à Wonder Woman, le film de Patty Jenkins, en salles ce mercredi, la comédienne a retrouvé l’univers des superhéros l’hiver dernier puisqu’elle incarne la présidente des Etats-Unis dans la série Supergirl, diffusée en France sur MYTF1. Le 26 mai dernier, on a pu la voir à l'avant-première du film à Los Angeles aux côtés de Gal Gadot, qui reprend sur grand écran le rôle qui a fait d’elle une star. Et visiblement elle a apprécié le travail de l’actrice israélienne, dont elle a chanté les louanges sur les réseaux sociaux…

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter