VIDÉO - Polémique ONPC : Léa Salamé défend Christine Angot, "une femme qui a des choses à dire"

TÉLÉ
DirectLCI
REACTION - Invitée de Yann Barthès dans "Quotidien" sur TMC, Léa Salamé est revenue sur le clash entre Sandrine Rousseau et Christine Angot, samedi 30 septembre dans "ONPC". L’ex-snipeuse de Laurent Ruquier refuse, dit-elle, de participer à "la chasse à l’homme" contre l’écrivain.

La séquence n’en finit plus de faire parler. Le clash violent entre l'ancienne élue écologiste Sandrine Rousseau et l’écrivaine Christine Angot, samedi 30 septembre sur le plateau de l'émission "On n’est pas couché", a choqué de nombreux téléspectateurs de France 2. Un millier d’entre eux ont donc saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), tout comme Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes.


L’attitude de Christine Angot à l’égard de l’invitée de Laurent Ruquier, venu défendre Parler, le livre évoquant son agression sexuelle, a suscité de vives critiques sur les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels. Léa Salamé a tenu à y apporter un bémol, alors qu'elle était l'invitée ce lundi soir de "Quotidien", l’émission de Yann Barthès de TMC.

Christine Angot n'est que colère, souffrance, indignation.Léa Salamé

La journaliste, qui fut chroniqueuse dans ONPC de 2014 à 2016, aux côtés de Aymeric Caron puis Yann Moix, juge certes la séquence "très dure". Mais c’est "la souffrance de deux victimes face à face", dit-elle, rappelant que l’écrivain a été violée par son père durant son enfance. Un drame qu'elle a raconté dans un livre, L'Inceste, paru en 1999.


"Je ne participerai pas à la chasse à l’homme contre Christine Angot […] C’est une femme qui n’est que colère, souffrance, indignation." Léa Salamé précise avoir approuvé le choix de Laurent Ruquier et de sa productrice Catherine Barma de faire appel à l'écrivain pour succéder à la journaliste Vanessa Burggraf, elle-même très critiquée.

En vidéo

Christine Angot reine des clash

"J’ai envoyé un texto à Laurent pour lui dire "super idée, Angot", révèle-t-elle, évoquant son clash retentissant face à François Fillon dans "L’Emission Politique", durant la dernière campagne présidentielle. "Laissez-là s’installer", plaide Léa Salamé. "Dans le monde calibré d’aujourd’hui, elle a des choses à dire." Le CSA en décidera-t-il autrement ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter