VIDEO - Pour Cyril Hanouna, la sanction du CSA "c'est n’importe quoi"

TÉLÉ
DirectLCI
POLEMIQUE – Privée de pub pendant trois semaines, l’équipe de "Touche pas à mon poste" a vivement réagi jeudi à la sanction du CSA. Pour Cyril Hanouna, la chaîne C8 pourrait perdre entre 5 et 6 millions d’euros.

Cyril Hanouna et le CSA ? Une histoire qui n’en finit pas. Jeudi soir, l’animateur et les chroniqueurs de "Touche pas à mon poste" ont longuement commenté la décision de la haute autorité de l’audiovisuel de priver de publicité la chaîne C8 pendant trois semaines afin de sanctionner deux "dérapages" survenus à l’antenne en 2016. 


Du rire aux larmes, "Baba" a d’abord imité un téléspectateur "anti-TPMP", utilisant un téléphone rouge pour dénoncer ses petits camarades au CSA avant d’expliquer, ému, qu’il ne savait pas "si on ferait l’émission lundi" mais que "le patron (Vincent Bolloré ?) a dit que pour les téléspectateurs, on n’arrêterait pas TPMP".

Il propose de reverser l'argent à des associations

Reste que l’animateur et producteur a reconnu que la situation de son émission, aussi populaire soit-elle, était désormais fragile. Alors que le site Les Jours avançait une perte de 1.5 à 2 millions d’euros, des chiffres confirmés par une source proche du dossier, Cyril Hanouna a lui avancé une somme beaucoup plus élevée de "5 à 6 millions d’euros".

Estimant que "cette sanction, c’est n’importe quoi", il a alors lancé un appel au CSA et proposé "qu'on garde les pubs" et que les sommes soient reversées à des associations comme Les Anges de la rue ou Les Restos du cœur. "Je serais content de faire l’émission et on serait tous content de la décision", a-t-il lancé sous les applaudissements du public.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Médiasphère

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter