VIDÉO - "Flight" : qui est Robert Piché, le pilote qui a inspiré le film avec Denzel Washington ?

DirectLCI
ZOOM - Dans "Flight", le film de Robert Zemeckis diffusé ce lundi soir sur C8 (21 heures), l'acteur américain Denzel Washington interprète un pilote de ligne aussi héroïque que sulfureux. Un personnage librement inspiré par le commandant Québécois Robert Piché.

C’est le pilote de ligne le plus célèbre du Québec. Le 24 août 2001, Robert Piché est aux commandes d’un vol Toronto-Lisbonne de la compagnie Air Transat, lorsque les deux moteurs de son Airbus A330-200 s’éteignent suite à une fuite de carburant. Pendant plus de 20 minutes, il effectue un périlleux vol plané au-dessus de la mer avant d’atterrir en urgence sur la piste de Lajes, aux Açores, sauvant la vie des 293 passagers et 13 membres de son équipage. 


D’abord célébré comme un héros, Robert Piché va être rapidement rattrapé par son passé. Les médias révèlent qu’en 1983, après avoir perdu son job suite aux difficultés financières d'une précédente compagnie aérienne qui l’employait, il a transporté de la drogue de la Jamaïque à la Géorgie. Condamné à 10 ans de prison, il en sortira au bout de 16 mois. Enchaînant les petits boulots, il sera embauché par Air Transat en 1995.

De héros à suspect...

Choqué par le portrait sulfureux qu’on dresse de lui à l’époque de son exploit, il sombre dans l’alcool et n’en sortira qu’au prix d’une longue thérapie. Si son parcours a déjà inspiré un biopic, Piché, entre ciel et terre, de Sylvain Archambault, il a nourri dans les grandes lignes le personnage  incarné par Denzel Washington dans Flight, le film de Robert Zemeckis diffusé ce lundi soir sur C8.

Whip Whitaker, c’est son nom, est un pilote de ligne expérimenté qui a pris l’habitude de consommer alcool et substances illicites pour tenir les cadences infernales du métier. Son avion victime de graves défaillances techniques, il parvient à se poser dans un champ au prix d’une manœuvre spectaculaire, sauvant 96 de ses 102 passagers, équipage inclus. D’abord félicité par ses employeurs, il va être mis sur la sellette par une analyse toxicologique…

Si le scénariste John Gatins a puisé dans le parcours personnel de Robert Piché, la panne de gouvernail de l’avion piloté par Denzel Washington à l'écran a elle été calquée sur un autre accident  réel, celui du vol 261 d’Alaska Airlines, le 31 janvier 2000, qui coûta la vie à 83 passagers et 5 membres d’ équipage. Ce sont d’ailleurs de vraies images de ce crash qui sont utilisées lors des scènes de tribunal du film de Robert Zemeckis. 


Et Robert Piché dans tout ça ? A bientôt 65 ans, il s’apprête à prendre sa retraite. "Je suis le seul de tous les pilotes d’Air Transat qui ne devait pas se retrouver dans les journaux, mais c’est tombé sur moi", raconte-t-il dans une interview accordée le week-end dernier à TVA Nouvelles. Avec le recul, il estime toutefois que son passé criminel lui a peut-être sauvé la vie… 

J’étais dans le pire des scénarios, mais à cause de l’adrénaline, je me sentais en contrôleRobert Piché

"Je compare souvent ça à la prison, parce que je me suis retrouvé dans une affaire qui était plus grande que moi, et j’ai réussi à m’en sortir, explique-t-il. J’étais dans le pire des scénarios, mais à cause de l’adrénaline, je me sentais en contrôle. C’est une sensation incomparable et je me sens privilégié d’avoir pu sentir ça dans ma vie."


Le 12 octobre, celui qui est désormais une star nationale effectuera son dernier vol à bord d’un Montréal-Québec spécialement affrété pour l’occasion. Un vol historique qui coûtera 500 dollars par personne en classe éco, 1.000 dollars par personne en première. L’intégralité des fonds sera reversée à la fondation du pilote qui vient en aide aux personnes victimes d’addictions. 


>> Flight de Robert Zemeckis. Avec Denzel Washington, Kelly Reilly, Don Cheadle. Ce soir à 21h sur C8.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter