VIDÉOS - En larmes, Nabilla raconte comment elle a perdu pied avec Thomas Vergara

TÉLÉ

CONFESSIONS - A l'occasion de la sortie de son autobiographie "Trop vite", aux éditions Robert Laffont, Nabilla a accordé une interview au magazine de TF1 "Sept à Huit", diffusé ce dimanche. La jeune femme s'est laissée aller à de nombreuses confidences à propos de sa célébrité, de son amoureux Thomas Vergara et de son passage en prison.

Opération réhabilitation pour Nabilla. Dans le magazine "Sept à Huit", diffusé ce dimanche sur TF1, la starlette est apparue au naturel, très légèrement maquillée et vêtue sagement d'un jean et d'une chemise. La jeune femme, qui assure actuellement la promotion de son autobiographie Trop vite sortie chez Robert Laffont, est revenue sur sa célébrité et sur sa relation avec Thomas Vergara.

"Ce n'est pas toujours facile (…) Tout s'est bousculé dans ma vie (…) C'était dur d'être jugée constamment", a raconté Nabilla à propos de sa fulgurante notoriété bâtie sur une phrase lancée dans "Les anges de la téléréalité" : "Non mais allô t'es une fille t'as pas de shampoing ?!".

"J'étais souvent rabaissée"

Si ce passage dans l'émission de NRJ12 lui a ouvert de nombreuses portes, il a aussi bouleversé sa vie. "J'étais souvent rabaissée par les gens qui étaient au-dessus de moi et finalement je me disais que je n'avais peut-être pas ma place dans ce monde", a-t-elle évoqué de manière très touchante.

Mais c'est aussi grâce à ce programme qu'elle a rencontré l'amour en la personne de Thomas Vergara. Mais très vite, les deux amoureux ont perdu pied. Jusqu'à cette soirée de novembre 2014 au cours de laquelle Nabilla a poignardé à deux reprises son amoureux. Face à Thierry Demaizière, la jeune femme, qui n'a pas pu retenir ses larmes, a eu beaucoup de mal à mettre des mots sur son geste.

"J'ai mûri"

"Il y a des choses dans la vie qui se passe hyper vite. On n'a pas le temps de réfléchir (…) J'essaye de [lui] faire peur. La situation dégénère (…) J'ai peur, je cherche de l'aide. Il ne voulait pas appeler les secours. Il avait peur de ce que les gens allaient dire sur nous", a-t-elle raconté. 

Confondue par les policiers malgré ses mensonges, elle est expédiée à la prison pour femmes de Versailles. Après deux semaines passées seule dans sa cellule, elle a finalement accepté de se mêler aux autres prisonnières. "On était toutes solidaires (…) J'ai appris à grandir, que vivre dans la lumière, il n'y avait pas que ça dans la vie. J'ai mûri", a-t-elle déclaré à propos de cet épisode.

"On veut se marier, avoir des enfants"

Une fois dehors, elle a vite retrouvé son compagnon, qui ne lui en veut pas. "Il sait que ce n'était pas volontaire (…) On veut se marier, avoir des enfants", a-t-elle dit. Mise en examen pour "violences volontaires aggravées", Nabilla passera en justice le 19 mai prochain.

Elle devra aussi probablement s'expliquer sur la violation de son contrôle judiciaire qui lui interdit de quitter la France et de rentrer en contact avec sa victime. Retourner en prison ? "Pour moi, c'est inconcevable", a conclu Nabilla, qui joue désormais cartes sur table.

A LIRE AUSSI
>> Nabilla arrive désormais à vivre avec "seulement" 4000 euros par mois
>> Que risque Nabilla pour avoir violé son contrôle judiciaire ?

Lire et commenter