L'ex-candidat de "Cauchemar en cuisine" devenu SDF va retrouver un emploi et un logement

L'ex-candidat de "Cauchemar en cuisine" devenu SDF va retrouver un emploi et un logement

TÉLÉ
DirectLCI
LA BELLE HISTOIRE DU JOUR - Mardi, on apprenait que Vincent Larvol, un restaurateur soutenu par Philippe Etche­best dans son émission "Cauche­mar en cuisine", était devenu SDF. Depuis, de nombreuses personnes lui ont apporté leur soutien, propo­sant un emploi et un loge­ment.

C'était avec tristesse qu'on appre­nait ce mardi que Vincent Larvol, l'un des restau­ra­teurs que Philippe Etche­best avait aidé dans son émission "Cauche­mar en cuisine", était devenu SDF.  Alertée par de nombreux internautes, la rédaction de Sud Ouest racontait la triste histoire de ce trentenaire, ancien chef du "Cèdre vert" ayant dû mettre la clé sous la porte, aujourd’hui SDF à Bergerac.


Depuis, dans un grand élan de solidarité, de nombreuses personnes lui ont apporté leur soutien, lui propo­sant un emploi et un loge­ment, souhaitant même interpeller Philippe Etche­best pour qu'il "fasse quelque chose".  Contacté à plusieurs reprises par Sud Ouest mercredi, le célèbre chef n’a pas donné suite aux sollicitations du journal.

"Ça m’énerve de voir tout le tapage que l’on fait autour de ces émis­sions, pour s’aper­ce­voir ensuite qu’il y a des gars qui en bavent"

Toujours dans Sud Ouest, Vincent Larvol confie qu'un châte­lain du Sarla­dais l’a contacté, dès le lendemain de la parution de l'article, au foyer d’hébergement d’urgence où il loge : "Il m’a expliqué qu’au­tre­fois, il avait des chambres d’hôtes et qu’il souhai­tait relan­cer son acti­vité. Il m’a demandé si je dési­rais unique­ment travailler en cuisine et m’a envoyé des photos pour que je puisse y réflé­chir." 


De même, le patron du restau­rant L’Es­ta­mi­net, à Manzac-sur-Vern, a contacté Sud Ouest pour faire une propo­si­tion au jeune chef : "Je suis dans un ancien hôtel qui a une douzaine de chambres non exploi­tées. Je peux l’y héber­ger gratui­te­ment le temps qu’il veut (...) S’il veut se mettre au vert et prendre le temps de se refaire, qu’il n’hé­site pas." Il en a profité pour pousser un coup de gueule : "Ça m’énerve de voir tout le tapage que l’on fait autour de ces émis­sions, pour s’aper­ce­voir ensuite qu’il y a des gars qui en bavent."


Certains envisagent même des offres d'emploi en CDD. Bien entendu, toutes ces propositions et soutiens ont été transmis à Vincent Larvol. De quoi permettre à l'ancien restaurateur devenu SDF de se reconstruire socialement. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter