Viols sur mineurs : le combat de Flavie Flament se poursuit dans un documentaire diffusé sur France 5

Viols sur mineurs : le combat de Flavie Flament se poursuit dans un documentaire diffusé sur France 5

TÉLÉ
DirectLCI
TEMOIGNAGES - Dans un documentaire diffusé mercredi 15 novembre à 20h50 sur France 5, Flavie Flament donne la parole à de nombreuses victimes de viols sur mineur. Il sera suivi d’un débat en présence de la journaliste mais aussi de l’ancien rugbyman Sébastien Boueilh, qui est parvenu à faire condamner son agresseur.

Le combat de Flavie Flament ne fait que commencer. Une semaine après la diffusion sur France 3 de La Consolation, l’adaptation du livre où elle raconte son viol par la photographe David Hamilton à l’âge de 13 ans, et alors que le débat public s'empare de la question d'un âge de présomption de non-consentement, c’est au tour de France 5 de diffuser un documentaire qu’elle a co-réalisé avec la réalisatrice Karine Dusfour. Son titre ? "Viols sur mineurs : mon combat contre l’oubli".


Dans le documentaire, Flavie Flament se met en scène. Mais elle donne surtout la parole à de nombreuses victimes, dont certaines se sont manifestées dans le sillage de la parution de son livre. "Nous avons retrouvé des victimes de David Hamilton, mais aussi des hommes, en France ou en Angleterre, qui ont été abusés par des prêtres ou des animateurs pédophiles", explique au Figaro la journaliste.

Devenue malgré elle la porte-parole de nombreuses victimes, restées longtemps silencieuses, Flavie Flament s'est vue confier la co-présidence d'une mission ministérielle sur le délai de prescription pour les crimes commis sur des mineurs. Rappelons qu’en vertu des lois en vigueur, elle avait elle-même jusqu’à l’âge de 38 ans pour poursuivre le photographe en justice. Mais le traumatisme consécutif à son viol a eu pour conséquence qu'elle n'a pris conscience des faits qu’après ses 40 ans, suite à une thérapie.

A l’écran, la journaliste aborde également la question des blocages traumatiques et des dégâts sur le cerveau engendrés par ces violences. "Des neurologues ont prouvé, images à l’appui, les dégâts irréversibles que des violences sexuelles peuvent produire", insiste-t-elle. "Sur le scanner de mon cerveau, on voit qu’il est abîmé et j’ai tenu à le montrer même si, pour préserver ma pudeur, France 5 m’avait proposé de ne pas le faire."

En vidéo

Affaire Weinstein : "On est tous responsables", déclare Flavie Flament

La diffusion du documentaire sera suivie d’un débat animé par Marina Carrère d’Encausse, en présence de Flavie Flament, de la secrétaire d'Etat en charge de l'égalite femmes-hommes Marlène Schiappa, de l'avocat général Luc Frémiot, du docteur en psychopathologie Hélène Romano, mais aussi de l’ancien rugbyman Sébastien Boueilh, 34 ans, qui a pu faire condamner son violeur à l’issue de 4 ans et demi de procédure.

Plus d'articles

Lire et commenter