Vu de Twitter : la formule "je les emmerde" de Juppé amuse et surprend (VIDEO)

Vu de Twitter : la formule "je les emmerde" de Juppé amuse et surprend (VIDEO)

REVUE DE TWEETS - Ce lundi 3 octobre, France 3 diffusait le documentaire "Notre histoire est politique" sur "Juppé, le ressuscité". Et si l'homme politique revient de loin et espère battre Nicolas Sarkozy à droite, les twittos, eux, hésitent encore. Veulent-ils le voir Président ? À voir…

Le journaliste Franz-Olivier Giesbert et son équipe suivent et accompagnent Alain Juppé depuis des mois. Ils explorent les forces et les faiblesses du candidat à la présidentielle, en analysant tout aussi bien son présent, que son passé. Dans "Notre histoire est politique : Juppé, le réssuscité", on découvre un homme différent, étonnant. L'ancien Premier ministre de Jacques Chirac, et maire de Bordeaux révèle une personnalité méconnue, qui plaît, ou pas.

Sur Twitter, les avis sont partagés. Si certains aiment son franc-parler, d'autres pointent du doigt son côté hautain. Une phrase a notamment retenu l'attention des deux camps : "Je les emmerde", lâche-t-il en direction de ceux qui ne sont pas d'accord avec ses idées, ses principes et ceux qui le trouvent "très conventionnel". Une formule qui amuse autant qu'elle agace. Petit tour des réactions des twittos. 

En vidéo

3 raisons de regarder "Juppé, le réssuscité"

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : près de 50.000 nouveaux cas recensés ces dernières 24h

    "Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

    Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

    Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

    VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.