Vu de Twitter : "L'Amour est dans le pré, seconde chance", c'était mieux la première fois

Vu de Twitter : "L'Amour est dans le pré, seconde chance", c'était mieux la première fois

REVUE DE TWEETS – Lundi 7 décembre, M6 a de nouveau misé sur son émission phare avec sa déclinaison hors-saison, "L'amour est dans le pré : seconde chance". Le problème, c'est qu'on ne fait pas du neuf avec du vieux. Et que lorsque l'amour ne veut pas venir dans le pré, il ne vient pas, point barre.

Depuis 9 ans déjà, L'amour est dans le pré a permis à une centaine agriculteurs (et une poignée d'agricultrices) de rencontrer des prétendant(e) au grand amour, aux quatre coins de la France. Si une soixantaine d'entre eux a eu la chance de rencontrer la bonne personne, d'autres sont restés célibataires. Six anciens candidats ont accepté de revivre cette expérience qui a déjà changé leur vie une fois, mais qui ne s'était pas conclu par le big love.

Elles ont pris cher, les candidates

Ce lundi soir, deux Philippe et une Marilyne sont revenus devant les caméras refaire le grand jeu de l'émission. Regards à la dérobée, discussions sur des sujets futiles et profonds, initiation à l'agriculture... Mais quand ça veut pas, ça veut pas. Il manquait tout ce soir-là : la magie, l'étincelle, alors ne parlons pas du coup de foudre. Un peu tristounes devant leur écran, les Twittos ont eu la dent dure pour certaines candidates et prétendantes. Offrons-leur une troisième chance ?

A LIRE AUSSI >> "L'amour est dans le pré, seconde chance" : pour Philippe, "il faut avoir un petit cul pour s'asseoir dans le tracteur"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Thomas Pesquet vers l'ISS : la capsule Crew Dragon est en orbite autour de la Terre

Qui pourra rouvrir en mai ? Les certitudes et les inconnues du calendrier du déconfinement

EN DIRECT - Covid-19 : toujours près de 6.000 personnes en réanimation, 309 décès en 24h

VIDÉO - "J'avais les yeux plein de larmes" : regardez l'interview d'Anne Mottet, la compagne de Thomas Pesquet

Fin des vacances scolaires : y aura-t-il une tolérance pour les déplacements le week-end des 24 et 25 avril ?

Lire et commenter