Vu de Twitter : le documentaire "Après Hitler" a laissé les Twittos impressionnés et choqués

Vu de Twitter : le documentaire "Après Hitler" a laissé les Twittos impressionnés et choqués
TÉLÉ

REVUE DE TWEETS – Dimanche 8 mai, France 2 proposait une nouveau documentaire sur la Seconde Guerre mondiale, "Après Hitler". Ou plutôt, sur l'après-guerre, époque presque aussi chaotique que celle qui l'a précédée. Les Twittos, fans de ce type de documentaire avec images d'archives colorisées, ont loué celui-ci tout en étant frappés par la violence de son contenu.

En mai 1945, après la mort d'Hitler, les ténèbres répandues par l'idéologie nazie peuvent enfin commencer à se dissiper. Les peuples d'Europe espèrent retrouver une vie normale. Mais pour les forces alliées, d'immenses défis restent à relever : il leur faut reconstruire un continent entièrement dévasté et panser les plaies des populations civiles, affaiblies par la faim, tiraillées entre la peur d'une récidive et la soif de vengeance. Plus de 40 millions de personnes déplacées par la guerre rêvent de retrouver leurs foyers et, bien que les armes aient été déposées, la violence continue de régner. 

Des images inédites parfois insoutenables

Alors que tout a été dit et montré sur la Seconde Guerre mondiale, il y a encore bien des choses à montrer de l'immédiat après-guerre, qui a vu la naissance de la guerre froide. Forte du succès d'audience de ses documentaires historiques, France 2 a récidivé avec ce "Après Hitler" inédit, passionnant à plus d'un titre. Les Twittos y ont reconnu une autre sorte de devoir de mémoire, tout en étant choqués de découvrir la violence de cette tranche de l'histoire européenne. Et les échos à l'actualité prouvent qu'on a encore des leçons à en tirer.

A LIRE AUSSI  
>>  Après "Game of Thrones", Iwan Rheon va interpréter Hitler jeune à l'écran

 

Les articles les plus lus

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement, écoles ouvertes... les pistes envisagées par Emmanuel Macron à la veille d'un nouveau tour de vis

Pourquoi les écoles pourraient rester ouvertes en cas de reconfinement ?

EN DIRECT - Plus de la moitié des lits de réanimation occupés par des malades du Covid-19

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent