Vu de Twitter : le téléfilm "C'est pas de l'amour" charge à bloc les Twittos contre les violences conjugales

Vu de Twitter : le téléfilm "C'est pas de l'amour" charge à bloc les Twittos contre les violences conjugales

REVUE DE TWEETS – Mercredi 23 septembre, France 2 diffusait le téléfilm "C'est pas de l'amour", de Jérôme Cornuau, sur un phénomène malheureusement très fréquent : les femmes maltraitées par leur conjoint, et incapables de se défendre. Un sujet choc qui a révolté les téléspectateurs.

Laëtitia, mère au foyer, vit à la campagne, où elle s'ennuie. Son mari part régulièrement en déplacement, la laissant seule avec son enfant. La jeune femme découvre alors que sa voisine Hélène est victime de violences conjugales. Harcelée mentalement et physiquement par son mari, un médecin en apparence charmant, celle-ci refuse d'accepter son statut de victime et va jusqu'à se considérer coupable. Malgré ce déni, Laëtitia est bien décidée à agir pour tenter de sauver Hélène de cet enfer.

A LIRE AUSSI >> 3 bonnes raisons de regarder "C'est pas de l'amour" sur France 2

C'est pas de l'amour n'est pas de trop pour témoigner de ces horreurs plus fréquentes qu'on ne pense, dans des pays dits civilisés comme le nôtre. La lâcheté de ces hommes qui frappent leur épouse n'est pas moins choquante que la culpabilité que celles-ci éprouvent. Autant de thèmes dérangeants qui ont fouetté l'esprit de justice des Twittos. Pourvu que cette mobilisation, toute digitale soit-elle, fasse réagir les personnes concernées. Une plateforme a d'ailleurs été créée par France 2 pour témoigner anonymement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Zemmour multiplie les attaques contre Le Pen, qui réplique

Présidentielle 2022 : sur LCI, Marine Le Pen dénonce la "division" et les "propos outranciers" d'Éric Zemmour

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.